GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 29 Juin
Jeudi 30 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: 43 millions de dollars dépensés pour une station-service

    media Un enfant travaillant dans une station essence de Saway-Kowt, en 2009, en Afghanistan. Reuters

    Quarante-trois millions de dollars. C'est la somme astronomique dépensée par les Etats-Unis pour la construction d'une station-service dans le nord de l'Afghanistan. Un rapport officiel dénonce ce nouvel exemple du gaspillage de l'aide américaine au gouvernement afghan.

    Ce n'est pas la première fois que l'inspecteur général John Sopko épingle le ministère de la Défense sur les dérives dans l'utilisation des aides américaines à la reconstruction en Afghanistan. Si plus de 500 enquêtes ont effectivement abouti à des dizaines d'arrestations et d'inculpations ainsi qu'a des économies estimées à 500 millions de dollars, chaque nouveau rapport du Sigar met en lumière de nouveaux abus et malversations.

    Ainsi 43  millions de dollars ont été dépensés pour la construction d'une station-service délivrant du gaz naturel pour véhicules, à Sheberghan dans le nord de l'Afghanistan. En comparaison, une station du même type au Pakistan voisin n'a coûté que 500 000 dollars. Le porte-parole de l'organisme dénonce « un programme ruineux, sans étude de faisabilité préalable ».

    Depuis 2002, les Etats-Unis ont dépensé une centaine de milliards de dollars d'aide. Parmi les nombreuses dérives, le Sigar cite 8 milliards de dollars dépensés pour un programme antidrogue qui a échoué, un demi-milliard pour des avions qui ont dû être transformés en ferraille. Mais la palme revient sans conteste à une clinique flambant neuve, qui, affirme le Sigar, par manque d'électricité et d'eau, lavait les nouveau-nés dans une rivière voisine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.