GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 2 Octobre
Lundi 3 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Caraïbes: l'ouragan Matthew passe en catégorie 5 (service météo)
    Asie-Pacifique

    Inde: dans l'Etat du Bihar, cuisante défaite électorale pour Modi

    media Des partisans du Janata Dal (United) et du Rashtriya Janata Dal fêtent la victoire après l'annonce des résultats à Patna, dans le Bihar, dimanche 8 novembre 2015. REUTERS/Stringer

    Le parti du Premier ministre indien Narendra Modi a essuyé une défaite sans appel aux élections régionales dans l'Etat du Bihar, dont les résultats ont été annoncés ce dimanche 8 novembre. Ce revers électoral, le deuxième depuis l'arrivée au pouvoir de M. Modi en mai 2014, est largement perçu comme un rejet de sa politique. Son parti nationaliste hindou, le BJP, a mené une campagne agressive depuis plusieurs mois dans cette région clé du nord de l'Inde, qui compte 100 millions d'habitants.

    Avec notre correspondant à New Delhi,  Antoine Guinard

    C'est une victoire éclatante pour la coalition menée par les deux principaux partis régionaux au Bihar. Alors que la plupart des sondages prédisaient une courte victoire du Bharatiya Janata Party (BJP), ces derniers jours, la « Grande alliance », comme elle a été baptisée, a remporté plus des 2/3 des sièges à l'assemblée régionale.

    Pour de nombreux observateurs, ce résultat traduit le rejet des électeurs du Bihar de la politique économique de Narendra Modi, mais aussi de la stratégie communautaire de son parti. Le président du BJP et bras droit de M. Modi, Amit Shah, avait notamment déclaré lors de la campagne qu'une victoire de la Grande alliance ferait la joie du Pakistan.

    Cette déclaration, parmi tant d'autres, visait à polariser l'électorat. Mais c'est bien dans les rues de Patna, la capitale régionale, que les célébrations ont eu lieu ce dimanche, après un scrutin qui s'est déroulé en cinq phases, sur près d'un mois.

    Cette défaite est perçue en Inde comme un échec personnel pour Narendra Modi. Très impliqué dans la campagne, le Premier ministre avait tenu 26 meetings politiques ces derniers mois au Bihar. En février dernier déjà, le BJP avait subi une défaite cuisante aux élections régionales de New Delhi, à la surprise générale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.