GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
Aujourd'hui
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: AirVisual, une appli lanceuse d'alerte sur la qualité de l'air

    media AirVisual est une application disponible sur Apple Store et sur Google play. Capture écran AirVisual.

    Avec le début de l’hiver cette semaine en Chine, de nombreuses villes et régions du nord-est du pays suffoquent sous un épais brouillard jaune, signe d’une grave pollution due au démarrage des systèmes de chauffage central au charbon. Shenyang par exemple, capitale de la province du Liaoning, a été plongée dans une quasi-obscurité faisant disparaître les contours des bâtiments, avec des pics de pollutions records Comment se protéger ? Un Français vivant en Chine propose une solution via une application pour téléphone mobile qu’il vient de lancer.

    De notre correspondante à Pékin,

    Yann, Français d’origine et Pékinois depuis 17 ans, ne se plaint plus de la pollution. Il la mesure et met ensuite ses données gratuitement à la disposition du grand public, grâce à une nouvelle application pour smartphone qui s’appelle AirVisual.com : « Le but de l’application, c’est d’informer les gens pour savoir quelle est la qualité de l’air à un temps précis, c’est-à-dire maintenant. Mais aussi on a rajouté une option pour pouvoir montrer justement la prévision de la qualité de l’air. Donc on a ça, heure par heure. Justement pour les écoles, pour les parents, pour même les entreprises, pour savoir quelle va être la qualité de l’air, ça leur permet de faire une planification de leur journée ».

    Les prévisions pollution sur smartphone

    Les enfants, peuvent-ils jouer dehors ? Faut-il porter un masque et faire une croix sur son footing quotidien ? Ou peut-on ouvrir grand les fenêtres ? Un coup d’œil sur l’appli suffit : si le petit visage sur l’écran s’affiche en vert avec un grand sourire c’est bon, s’il passe au rouge avec un masque devant la bouche, il vaut mieux prendre ses précautions. Tout un chacun a déjà le réflexe de regarder les prévisions météorologiques. Voici donc les prévisions pollution, c’est nouveau et ça ne se limite pas à la Chine.

    Analyse de données pour prévoir la qualité de l'air

    5 000 villes dans le monde entier peuvent être consultées. L’inventeur de cette appli explique comment les mesures sont analysées. « On utilise une technologie qui est basée sur du laser qui mesure les particules fines qui sont très dangereuses justement pour la santé parce qu’elles rentrent par les poumons, elles rentrent dans le sang. Et c’est là justement l’impact très négatif, surtout sur le long terme, pour les enfants et même aussi pour les adultes d’ailleurs. Donc on analyse des centaines de millions de données par jour. On arrive à prévoir la qualité de l’air jusqu’à trois jours, avec une précision quand même assez impressionnante ».

    Donner l'information et éveiller les consciences

    Aux yeux de ce père de cinq enfants, l’information accessible à tous est la meilleure façon de se protéger contre la pollution. Mais cette démarche citoyenne de parents inquiets a encore un autre objectif : celui de réveiller les consciences car plus les Chinois seront informés de façon indépendante et crédible, plus ils mettront la pression sur les pouvoirs publics pour que la situation s’améliore.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.