GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Elections au Gabon: les observateurs de l'UE «regrettent» que la Cour constitutionnelle n'ait pas rectifié les «anomalies observées»
    Asie-Pacifique

    Manoeuvres militaires aériennes communes entre Pékin et Bangkok

    media Le président chinois Xi Jinping et le général Prayuth Chan-ocha, Premier ministre thaïlandais. REUTERS

    C'est une première, la Thaïlande et la Chine organisent à partir de ce jeudi des manoeuvres militaires aériennes communes. Les exercices se dérouleront en Thaïlande jusqu'à la fin du mois de novembre. Signe que le rapprochement se poursuit entre Bangkok et Pékin depuis l'arrivée au pouvoir de la junte militaire en Thaïlande.

    Les exercices Falcon Strike 2015 de l'armée de l'air chinoise et thaïlandaise se dérouleront à la base aérienne thaïlandaise de Korat du 12 au 30 novembre, a déclaré le ministère de la Défense chinois. C'est un nouveau signe de rapprochement entre les deux pays depuis l'arrivée de la junte militaire au pouvoir en Thaïlande.

    Bangkok cherche un nouvel allié dans la région. Les Etats-Unis sont le traditionnel allié de la Thaïlande en matière de défense, mais Washington a pris ses distances du nouveau régime, ce qui explique selon David Camroux, professeur au CERI Sciences Po, que la Thaïlande se tourne à présent davantage vers son puissant voisin : « Suite au coup d’Etat de mai 2014, la Thaïlande se trouve isolée par rapport aux Etats-Unis, son allié traditionnel. Par exemple la Thaïlande ne fait pas partie des signataires de l’accord de libre-échange, le TPP, qui vient d’être signé au mois d’octobre. Il y a un rapport du Congrès américain sur les questions des droits de l’homme en Thaïlande qui est assez critique. Donc dans ce contexte, le régime actuel cherche d’autres alliés. Et la Chine devient plus importante pour la Thaïlande. On vient de fêter les 40 ans des relations diplomatiques. Avec tous les projets chinois, de constructions de pipeline, de chemins de fer, de routes, on va vers l’attachement de plus en plus fort de la Thaïlande à la Chine ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.