GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
Aujourd'hui
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: l'activiste Yang Maodong condamné à six ans de prison

    media Yang Maodong, alias Guo Feixiong. DR

    Une nouvelle peine de prison a été prononcée à l'encontre de défenseurs des droits de l’homme en Chine : six ans de prison pour l’activiste Guo Feixiong, nom de plume de Yang Maodong ; trois ans et deux ans et demi pour Liu Yuandong et Sun Desheng. Les trois hommes avaient participé en 2013 à des manifestations de soutien pour un journal victime de censure.

    En janvier 2013, dans son éditorial du Nouvel An, le journal Southern Weekly de Canton demande que les droits politiques soient garantis en Chine. L’éditorial est censuré, l’hebdomadaire s’en émeut et, pour le soutenir, Yang Maodong, connu sous son nom de plume Guo Feixiong, organise une manifestation pacifique d’une semaine devant le journal.

    Guo Feixiong, Liu Yuandong et Sun Desheng sont alors arrêtés pour « trouble à l’ordre social ». Ils resteront en prison en attendant un procès sans cesse reporté, d’autant que les avocats de Guo Feixiong s’étaient mis l’an dernier en grève pour protester contre des violations de procédures.

    Campagne de Xi Jinping contre les activistes

    D'autres violations ont été signalées. Selon Amnesty International, Sun Desheng a été forcé de porter des menottes en détention et ses pieds ont été entravés. Quant à Guo Feixiong, détenu dans une cellule surpeuplée, il n’a pas été autorisé à faire de l’exercice en dehors de sa chambre, ce qui constitue une violation des normes internationales.

    Guo Feixiong a par le passé déjà été torturé en prison, selon sa famille, lorsqu'il purgeait une peine de cinq ans pour avoir dénoncé dans un livre un scandale politique dans la province de Liaoning, dans le nord-est du pays. Les groupes de défense des droits de l’homme dénoncent régulièrement la campagne menée par le président Xi Jinping contre les universitaires, les journalistes et les activistes.

    Aujourd'hui, ce n'est qu'un verdict de la première audience. Guo fera appel. Conformément au droit pénal chinois, le verdict ne peut pas prendre effet, car l'appel a été déjà formulé.
    Jinxing Liu avocat de l'activiste Yang Maodong (Guo Feixiong) 27/11/2015 - par Christophe Paget Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.