GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Avril
Jeudi 19 Avril
Vendredi 20 Avril
Samedi 21 Avril
Aujourd'hui
Lundi 23 Avril
Mardi 24 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde: Madras noyée sous les eaux

    media A Madras, certaines zones urbaines sont complètement inondées. REUTERS/Stringer

    L'armée est déployée dans le sud de l'Inde, dans l'Etat du Tamil Nadu où le principal aéroport a été fermé. Des milliers de passagers y sont bloqués. Les inondations, en cours depuis plusieurs semaines, ont déjà fait près de 200 morts dans la région et 200 000 habitants ont dû être évacués. La grande ville de Madras, dans l'extrême sud, est sous les eaux.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    Pour la deuxième fois en un mois, les rues de Madras se sont transformées en rivière. Mais ces nouvelles précipitations ont été encore plus intenses et les inondations plus rapides, au point de transformer cette mégalopole côtière de 8 millions d'habitants en une île virtuelle, coupée du monde : les trains ont été annulés et les vols ont été détournés, car toutes les gares et l'aéroport sont inondés.

    L'armée a été déployée pour apporter des vivres par hélicoptère et les bateaux de la marine ont remplacé les voitures dans les rues pour venir secourir aux personnes bloquées.

    Il est tombé mardi 2 décembre, en 24 heures sur cette région, l'équivalent de deux mois de pluie, soit les plus fortes précipitations depuis un siècle. Ce phénomène climatique exceptionnel est empiré par l'urbanisation maladroite dans Madras. Quasiment tous les 650 lacs et réservoirs que comptait la métropole ont été recouverts et les systèmes de drainage sont insuffisants et déconnectés les uns des autres. Résultat : les eaux ne peuvent plus s'écouler vers la mer et restent bloquées en ville. Et ces fortes pluies devraient continuer à tomber au moins jusqu'à vendredi midi.

    • Vous pouvez retrouver notre site spécial et notre dernier webdocumentaire consacrés à la COP21.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.