GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
Jeudi 30 Juin
Aujourd'hui
Samedi 2 Juillet
Dimanche 3 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le chef des talibans en Afghanistan blessé dans une fusillade?

    media D'anciens combattants talibans, lors d'une cérémonie de désarmement, le 8 février 2015 à Jalalabad, dans l'est de l'Afghanistan. AFP PHOTO / Noorullah Shirzada

    Le chef des talibans en Afghanistan, le mollah Mansour, aurait été blessé à la suite d'une fusillade due à des querelles internes. Pour l'instant, il est difficile de savoir précisément quelle est la gravité de ses possibles blessures. Cette altercation prend place alors que la rapide prise de pouvoir par le mollah Mansour cet été, après l'annonce officielle du décès du leader historique du mouvement taliban, le mollah Omar, a toujours été contestée par une partie des membres de l'organisation.

    Avec notre correspondant à Kaboul, Joël Bronner

    Un porte-parole a beau l'avoir nié, plusieurs autres membres du mouvement taliban et des sources gouvernementales afghanes ont confirmé la nouvelle : le chef du mouvement, le mollah Mansour, aurait été blessé, voire grièvement blessé, lors d'un échange de tirs entre insurgés.

    Les informations étaient toujours contradictoires ce jeudi matin, concernant le lieu exact où se seraient déroulés les faits. Il s'agirait soit de la ville de Kandahar, le berceau des talibans dans le sud afghan, soit de Quetta, au Pakistan voisin, où le mouvement est également implanté de longue date.

    En revanche, tous s'accordent pour dire que la querelle a eu lieu au domicile d'un proche de Mansour, un commandant taliban également ancien détenu de Guantanamo. Des divergences seraient apparues entre les personnes présentes, menant à des coups de feu et à la blessure du dirigeant taliban actuel.

    Malgré une victoire militaire importante à son crédit fin septembre, avec la prise éphémère de la ville de Kunduz, le mollah Mansour est contesté en interne depuis qu'il a succédé au mollah Omar cet été, de nombreux membres du mouvement islamiste jugeant sa prise de pouvoir insuffisamment collégiale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.