GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Pollution: avec l'alerte rouge, Pékin veut répondre à l’exaspération

    media C’est la première fois que les autorités chinoises lancent l’alerte rouge. Les Pékinois sont pourtant habitués aux épisodes de forte pollution. REUTERS/Kim Kyung-Hoon

    Un nouvel épisode d’« Airpocalypse » fait suffoquer Pékin, une pollution grave dont les résidents ont pourtant l’habitude. Mais, pour la première fois, les autorités réagissent en mettant en place des mesures inédites. C’est du jamais-vu : l’alerte rouge a finalement été mise en place, pour trois jours.

    Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

    Voitures et passants avançaient dans un épais brouillard ce mardi matin, les chauffeurs avaient mis leurs phares, les passants leur masque. Malgré l’alerte maximale, la circulation était dense même si la moitié des voitures, c'est-à-dire plus de deux millions de véhicules, devaient rester au garage.

    Les élèves de toutes les écoles sont en vacances forcées, les entreprises du bâtiment et les usines polluantes sont appelées à suspendre leurs travaux ou à réduire leurs émissions de 30 %.

    REPORTAGE

    Que puis-je faire à part porter un masque ? Le gouvernement fait ce qu'il peut...

    Alerte rouge: des Pékinois fatalistes 08/12/2015 - par Heike Schmidt Écouter

    Mesures inédites

    Et ces mesures sont inédites pour une pollution que les Pékinois connaissent pourtant trop bien. Ce matin, l’index de l’ambassade américaine indiquait que l’air était « très mauvais » - avec 228 microgrammes de particules fines par mètre cube d’air, dix fois au-dessus du seuil fixé par l’Organisation mondiale de la santé.

    Cela n’a rien d’exceptionnelle à Pékin où l’air est malsain un jour sur deux. Alors pourquoi cette alerte rouge ? Tout simplement parce que le gouvernement fait face à une grande exaspération populaire. La semaine dernière, la pollution a été plus grave, et beaucoup de Chinois ont demandé pourquoi aucune mesure d’urgence n’avait été prise. C’est donc chose faite cette fois-ci et le quotidien China Daily s’en félicite : « Les autorités ont entendu l’appel des citoyens. »

    Découvrez notre webdocumentaire

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.