GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le TGV indien sera... Japonais

    media Le Premier ministre japonais Shinzo Abe à son arrivée en Inde vendredi 11 décembre 2015. REUTERS/Adnan Abidi

    Le Premier ministre japonais Shinzo Abe est arrivé en Inde pour une rencontre au sommet avec son homologue, Narendra Modi. Il signera un contrat ferroviaire historique évalué à plus de 13 milliards d'euros. Le gouvernement indien a annoncé avoir choisi la technologie japonaise pour construire sa première ligne de train à grande vitesse, connue sous le nom de Shinkansen, pour relier Bombay et Ahmedabad. Les deux chefs de gouvernement devraient également parler d'une coopération dans le nucléaire à usage civil.

    Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

    Vers 2023, les trains à grande vitesse japonais devraient parcourir les 505 kilomètres séparant Bombay et Ahmedabad en deux heures et sept minutes, contre huit heures aujourd’hui. La ville de Ahmedabad est située dans l’Etat du Gujarat, dont Narendra Modi est originaire.

    Pour Shinzo Abe, la signature de ce contrat est une grande satisfaction. Le Japon et la Chine se livrent une bataille du rail. En septembre dernier, contre toute attente, un consortium chinois a gagné un contrat pour la construction d’une ligne de train à grande vitesse en Indonésie. Pour ne pas se faire voler ce chantier en Inde, le Japon a décidé de financer plus de 80% du projet.

    Shinzo Abe et Narendra Modi s’entendent pour contenir l’influence croissante de la Chine en Asie. Le Japon pourrait construire des centrales nucléaires en Inde, qui sait ? Il s’y est refusé jusqu’ici car l’Inde n’a pas ratifié le traité de non-prolifération nucléaire. Le Japon et l’Inde coopèrent encore dans le domaine militaire. En octobre dernier, les Etats-Unis, l’Inde et le Japon ont mené des manœuvres anti-sous-marines conjointes dans la baie du Bengale. On croise déjà des navires de guerre chinois.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.