GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Singapour: une domestique philippine affamée par ses employeurs

    media Thelma Gawidan, domestique philippine, accuse un couple de Singapour chez qui elle a travaillé pendant 15 mois de l'avoir affamée. AFP PHOTO

    A Singapour, une domestique philippine accuse ses employeurs de l’avoir affamée jusqu’à ce qu'elle ne pèse plus que 29 kilos. Agée de 40 ans, l’ex-employée a travaillé 15 mois pour un couple du quartier chic d’Orchard Road au cœur de Singapour. Privation de nourriture, mauvais traitements, Thelma Gawidan a raconté son calvaire aux juges mardi 15 décembre 2015.

    Des nouilles instantanées et un morceau de pain deux fois par jour : à ce rythme Thelma Gawidan a perdu 20 kilos en 15 mois chez ses riches employeurs singapouriens. Un enfer dans une cage dorée dont la domestique a fini par s’échapper suite à un moment d’inattention de ses patrons et geôliers. C’était le 18 avril 2014.

    Elle avait raconté une première fois son histoire dans un centre d’aide aux migrants ; elle l'a re-racontée devant les juges. L’ancienne femme de ménage âgée de 40 ans était non seulement privée de salaire. Les 500 dollars qu’elle a reçus en plus d’un an étaient enfermés dans un sac plastique caché au milieu de ses affaires sales. Elle a aussi été privée de parole et de toute communication avec l’extérieur. Dès son arrivée, son téléphone portable a été confisqué par ses employeurs et enfermé dans une valisette, elle-même placée dans une consigne de l’aéroport.

    Impossible également de faire le moindre mouvement sans être accompagnée. « Ils regardaient quand je me réveillais, ce que je mangeais, ce que je buvais, et quand je prenais une douche » affirme Thelma Gawidan.  Même faire ses besoins les plus élémentaires est devenu chose compliquée. Au début, Mme Gawidan pouvait utiliser les WC du condominium du couple. Puis, on le lui a interdit et elle ne pouvait plus se rendre que sur autorisation aux toilettes situées près de la piscine.

    Lim Choon Hong et Chong Sui Foon, ses employeurs, sont âgés de 47 ans. Poursuivis pour persécutions et mauvais traitements, ils risquent une amende pouvant aller jusqu’à 6 400 euros et une peine d’un an de prison au maximum, soit moins de temps qu'aura duré le calvaire de leur ex-employé de maison.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.