GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 30 Septembre
Samedi 1 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: un restaurant visé par un attentat-suicide à Kaboul

    media Un attentat-suicide revendiqué par les talibans a visé le restaurant français Le Jardin, à Kaboul, le 1er janvier 2016. Les forces de sécurité ont bouclé la zone. AFP PHOTO/Wakil Kohsar

    Les talibans ont revendiqué un attentat-suicide à la voiture piégée ce 1er janvier 2016 contre un restaurant fréquenté par des expatriés, en plein centre de Kaboul, la capitale afghane. L'attaque survenue à 17h heure locale a frappé un restaurant situé dans le quartier des bâtiments officiels et des ambassades. Selon les autorités le bilan est de 2 morts et de 15 blessés.

    Le restaurant Le Jardin, très apprécié pour sa cuisine française et son cadre fleuri, est l'un des rares restaurants encore fréquentés par les étrangers et par les élites afghanes, dans un climat de plus en plus dangereux.

    Ces dernières semaines, les talibans se sont en effet livrés à une démonstration de force en multipliant les attaques dans la capitale. Lundi dernier, un attentat à la voiture piégée visait un convoi militaire près de l'aéroport de Kaboul, dans lequel un civil a été tué et quatre autres blessés.

    Une semaine plus tôt, six soldats de l'Otan étaient tués par un kamikaze à moto près de la base militaire de Bagram, au nord de la capitale. Le 11 décembre, c'est un policier espagnol qui a trouvé la mort dans une attaque des rebelles qui visait un hôtel près de l'ambassade d'Espagne.

    L'intensification des violences est liée à l'approche de la reprise des pourparlers de paix, interrompus fin juillet après l'annonce officielle de la mort du mollah Omar, le chef des talibans afghans.

    En novembre dernier, le président Ashraf Ghani s'est rendu au Pakistan pour préparer les discussions, une réunion quadripartite entre l'Afghanistan, le Pakistan, les Etats-Unis et la Chine doit se tenir dans le courant du mois de janvier.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.