GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: la Bourse ferme pour stopper la chute des cotations

    media La Bourse en Chine a mis en œuvre une mesure d'urgence en suspendant ses cotations pour stopper la chute des cours ce lundi 4 janvier 2016. REUTERS/China Daily

    Les cotations boursières ont été suspendues en Chine pour la journée après une forte chute des indices de 6,85 % à Shanghai et de 8,19 % à Shenzen. Pour la première fois, les autorités de régulation ont appliqué la procédure d'urgence décidée pour éviter un nouveau scénario de krach boursier comme celui qui avait fait perdre à la bourse chinoise 18 % en deux semaines en août dernier.

    Il faut éviter le pire, les autorités de régulation l'ont bien compris et ont réagi rapidement dès que l'indice CSI300 de la bourse chinoise est passée en dessous de la barre des 5 %. Les échanges ont été stoppés pour une durée de 15 mn mais cela n'a pas suffi pour enrayer la baisse. Les cotations sont ensuite descendues en dessous des 7 % ce qui a décidé les autorités à stopper les échanges pour la journée, en vertu d'une nouvelle règle annoncée début décembre.

    Une procédure d'urgence

    Il s’agit d'éviter un nouveau krach boursier celui qui s’était produit en août dernier qui avait provoqué une chute de 18% des valeurs boursières. Cette fois-ci, c'est l'annonce d'une nouvelle contraction de l'activité manufacturière en Chine au mois de décembre, pour le 5e mois consécutif qui aurait provoqué la chute des cours.

    Les investisseurs sont également nerveux depuis l’entrée en vigueur d’une nouvelle mesure, le 1er janvier, qui vise à faire baisser les volumes d'échanges.
    Autre source d’inquiétude pour les marchés en ce début d'année, les risques géopolitiques nés des tensions au Moyen-Orient entre l'Iran et l'Arabie saoudite.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.