GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 1 Juin
Jeudi 2 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Disparition inquiétante d'employés d'une maison d'édition à Hong Kong

    media Un responsable de la maison d'édition Mighty Current à Hong Kong, connue pour publier des ouvrages critiquant la Chine, a disparu, comme quatre de ses collègues avant lui. REUTERS/Tyrone Siu

    Cinq responsables d'une maison d'édition spécialisée dans les ouvrages critiques du gouvernement chinois, des livres censurés sur le continent, se sont mystérieusement volatisés successivement depuis un mois et demi.

    De notre correspondante à Pékin,

    Le chef du gouvernement de Hong Kong, Leung Chun-Ying se dit très préoccupé. Quatre employés d'une maison d'édition réputée critique envers Pékin ont disparu mi-novembre, quatre à Hong Kong et un lors de ses vacances en Thaïlande. Le dernier, Lee Bo, 65 ans, n'a pas été vu depuis mercredi 30 décembre. Il n'est pas rentré chez lui après sa journée de travail. Sa femme dit avoir reçu un coup de fil de lui, d'un numéro de Shenzhen, de l'autre côté de la frontière, en territoire chinois. Il lui aurait confié qu'il collaborait à une enquête qui pouvait prendre du temps. Lee Bo n'a - officiellement - pas passé la frontière entre Hong Kong et la Chine continentale.

    Pékin pointé du doigt

    De nombreuses voix s'élèvent donc pour dénoncer la responsabilité de Pékin dans ces disparitions. Plusieurs indices laissent penser que Lee Bo aurait été enlevé par des agents chinois, sur le territoire hongkongais. Hong Kong, malgré le retour à la Chine en 1997, protège la liberté de la presse et la liberté d'expression. C'est le concept d'« un pays, deux systèmes » que les militants pro-démocratie estiment menacé ces derniers temps par Pékin.

    Si cette hypothèse d'un enlèvement par les forces de sécurité chinoises se révèle exacte, ce serait inacceptable et inconstitutionnel, a affirmé le chef de l'exécutif hongkongais.

    Mighty Current, maison d'édition très critique envers Pékin

    Ces cinq éditeurs travaillent pour une maison d'édition qui multiplie les révélations sur les dirigeants chinois, des révélations parfois sérieuses, ou parfois complètement bidons. Cette maison d'édition, nommée Mighty Current, est propriétaire de la librairie Causeway Bay où l'on trouve des livres sur les rapports de forces au sein du Politburo, la tête du Parti communiste. Des révélations sur l'enrichissement des dirigeants chinois, leur vie intime, les vraies raisons du krach à la Bourse de Shanghai. Ou ce qui se cache derrière la chute de Bo Xilai et Zhou Yongkang, les étoiles déchues du parti.

    Les liaisons amoureuses de Xi Jinping, un livre à paraître

    Ces livres intéressent certains touristes chinois en quête de transparence. Ils viennent acheter ces livres à Hong Kong et les ramènent chez eux sur le continent, ce qui ulcère Pékin. Les trois quarts des livres sur Xi Jinping sont publiés par Mighty Current. Et justement, si l'on en croit Albert Ho, député hongkongais et militant pro-démocratie, la maison d'édition projetait de publier un livre sur les liaisons amoureuses de Xi Jinping au cours de sa carrière.

    Dans son point presse quotidien, le ministère des Affaires étrangères a dit hier ne pas être au courant de l'affaire. Mais le journal Global Times, proche du Parti communiste, n'a pas pu s'empêcher d'écrire un édito cinglant. Le quotidien accuse ces ouvrages d'être « fabriqués de toute pièce et malfaisants ». La maison d'édition est certes basée à Hong Kong, mais elle vit en semant le trouble sur le continent, en lançant des rumeurs politiques, dit le Global Times.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.