GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Juillet
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Tir nord-coréen: vers un alourdissement des sanctions de l'ONU

    media Le représentant japonais à l'ONU Motohide Yoshikawa au siège des Nations unies à New York, le 6 janvier 2016. REUTERS/Brendan McDermid

    Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni en urgence à New York mercredi à la demande des Etats-Unis, du Japon et de la Corée du Sud. Il a unanimement condamné l'essai nucléaire nord-coréen et selon les diplomates, le Conseil devrait travailler à une nouvelle résolution pour sanctionner Pyongyang. Tous les regards sont maintenant tournés vers la Chine, traditionnelle alliée du régime.

    Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

    Le Conseil de sécurité de l’ONU a mis moins de deux heures à condamner fermement cet essai. Mais c'est surtout la réaction de la Chine qui était scrutée, elle, qui a toujours défendu son allié nord-coréen. Le Conseil a affirmé travailler unanimement à une nouvelle résolution, qu'il voudrait adopter très vite.

    Selon l'ambassadeur britannique aux Nations unies, le Conseil de sécurité pourrait décider d'alourdir le régime de sanctions contre Pyongyang, par exemple en allongeant la liste des individus et entités liées au programme nucléaire nord-coréen.

    Glissement de la position chinoise ?

    Une demande répétée des Japonais à portée de missiles et bien décidés à accentuer la pression depuis qu'ils siègent au Conseil de sécurité comme membre non permanent. « La dernière fois que le Conseil de sécurité a adopté une résolution, c'était en 2013, il y exprimait sa détermination à prendre des mesures supplémentaires et significatives dans le cas d'un nouveau tir de missile nord-coréen ou d'un test nucléaire, rappelle le représentant japonais Motohide Yoshikawa. Si des mesures supplémentaires ne sont pas prises, c'est l'autorité et la crédibilité du Conseil de sécurité qui seront remises en question. »

    Cette précipitation à répondre au tir nucléaire annoncé mercredi matin par le régime de Pyongyang tranche en tous les cas avec les habituelles négociations qui entourent la question nord-coréenne et pourrait signifier un glissement de la Chine qui commence à trouver l'allié nord-coréen un peu trop encombrant. Ira-t-elle jusqu'à voter de nouvelles sanctions ? C'est une ligne rouge que Pékin n'a encore jamais osé franchir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.