GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Bourses chinoises: qui est à la manœuvre à Pékin?

    media La Bourse de Shangaï s'est enfin redressée de 2% ce vendredi 8 janvier mais elle termine la semaine sur un effrondrement de près de 10%. REUTERS/China Daily

    Les bourses chinoises se sont redressées ce vendredi 8 janvier de l'ordre de 2%. Les investisseurs ont été temporairement rassurés par la suppression du système de coupe-circuit, qui prévoit la fermeture de la bourse si les cours s'enfoncent trop dans le rouge. La mesure, mise en place lundi, avait été appliquée deux fois cette semaine. Mais ce revirement fait craindre une absence de stratégie de la part des autorités chinoises.

    A peine mis en place, le système de coupe-circuit a été suspendu. Fermer la bourse pour éviter une chute des cours encore plus grave a eu trop d'effets secondaires. Les investisseurs, « paniqués », se sont mis à revendre en masse avant la clôture anticipée. La commission de régulation de la bourse a donc rétropédalé. Son président, Xiao Gang, serait mis sur la touche, selon le quotidien d'Hong Kong, South China Morning Post.

    La Banque centrale chinoise a aussi fait marche arrière. Après une dévaluation du yuan cette semaine, la plus forte depuis le mois d'aûut, elle a décidé de relever la monnaie chinoise. Là aussi pour ramener le calme sur les marchés.

    Mais le répit risque d'être de courte durée. Selon les analystes, personne ne sait quelle est la politique suivie actuellement. Pékin tâtonne et teste de nouvelles recettes, alors que les investisseurs réclament plus de clarté et moins de revirements. Le manque de transparence du gouvernement sur l'état réel de l'économie alimente les incertitudes. La croissance 2015 devrait passer sous les 7%, son plus bas niveau depuis 25 ans. Les chiffres seront publiés le 19 janvier.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.