GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 10 Décembre
Dimanche 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Pour l'anniversaire de Kim, la Corée du Sud lui crie dans les oreilles

    media Des soldats sud-coréens installent une batterie de haut-parleurs surpuissants à la frontière avec le Nord, à Paju (16 juin 2004). AFP PHOTO/ KIM JAE-HWAN

    Après le quatrième essai nucléaire mené mercredi 6 janvier par la Corée du Nord, son voisin du Sud réplique en reprenant ses émissions de propagande anti-communiste et anti-régime des Kim par-dessus la frontière, via des haut-parleurs. Une décision qui ne manquera pas de rendre furieux le Nord, qui célèbre aujourd'hui l'anniversaire de son « Dirigeant Suprême » Kim Jong-un.

    Avec notre correspondant à Séoul,  Frédéric Ojardias

    Ce sont des représailles sonores. La Corée du Sud a rebranché ses haut-parleurs surpuissants, installés le long de la frontière et capables de diffuser jusqu'à une dizaine de kilomètres à l'intérieur du territoire nord-coréen.

    Ils retransmettent de la « kpop », la sirupeuse musique pop sud-coréenne, mais surtout des nouvelles du monde extérieur et des critiques du régime dictatorial de Kim Jong-un. Ce dernier est particulièrement sensible à ces émissions, notamment celles qui portent atteinte à un culte de la personnalité qui fait de la famille Kim de véritables dieux vivants.

    L'été dernier, ces haut-parleurs avaient provoqué la fureur de Pyongyang, qui avait répliqué par des tirs d'artillerie. Aujourd'hui, Kim Jong-un fête son anniversaire, et sa réaction pourrait être aussi violente. L'armée sud-coréenne a déclaré avoir mis ses troupes en état d'alerte maximal.

    A Séoul, des critiques se font déjà entendre et estiment que cette aggravation des tensions ne constitue pas le meilleur moyen de résoudre la crise nucléaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.