GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Aujourd'hui
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: à peine finie, une statue géante de Mao aussitôt démolie

    media Cette statue de Mao, photographiée le 4 janvier 2016 dans le Henan, a été démolie sur ordre des autorités. CHINA OUT AFP PHOTO

    Elle a fait parler d'elle dans le monde entier cette semaine : une statue géante de Mao, recouverte de peinture dorée, érigée au milieu d'un champ, dans le Henan (centre de la Chine). Mais cette œuvre vient d'être détruite à la demande des autorités. Officiellement, parce qu'elle a été construite sans autorisation. Officieusement, parce que cette représentation du Grand Timonnier dérange.

    Avec notre correspondante à Shanghai,  Delphine Sureau

    Mao assis sur une chaise, les mains croisées et l'air pensif. Cette imposante statue dorée, au style douteux, est devenue la risée du monde entier. En Chine également, des milliers d'internautes ont osé critiquer l'œuvre de 37 mètres de haut. Car ce Mao géant a coûté 3 millions de yuans - 420 000 euros - à une poignée d'entrepreneurs d'un village du Henan, dans le centre de la Chine.

    Le Henan, c'est justement là où des millions de personnes sont mortes de faim dans les années 1950, conséquence du « Grand Bond en avant », une réforme dictée par Mao Zedong. « Pourquoi ne pas avoir utilisé cet argent pour améliorer l'éducation, la qualité de vie dans cette région pauvre ? », s'interrogent des internautes sur les réseaux sociaux.

    En pleine campagne anti-extravagance, cette propagande d'un autre âge a fait grincer des dents jusqu'en haut lieu. Depuis son arrivée au pouvoir, le président Xi Jinping chasse la corruption et les dépenses inutiles. La statue n'a donc pas résisté à la pression. « Elle n'avait pas reçu de permis de construire », rapporte un média local. Ce Mao a été démoli en toute discrétion, découpé en trois blocs. Mais par respect pour le Grand Timonnier, un voile noir a été déposé sur sa tête.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.