GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 30 Juillet
Dimanche 31 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    La décision de la justice française de libérer l'un des deux auteurs du meurtre d'un prêtre en l'assignant à résidence sous bracelet électronique est un «échec, il faut le reconnaître», estime le chef du gouvernement dans une interview au «Monde». «Cela doit conduire les magistrats à avoir une approche différente, dossier par dossier, compte tenu des pratiques de dissimulation très poussées des jihadistes». Manuel Valls ne veut pas cependant tomber «dans la facilité de rendre ces juges responsables de cet acte de terrorisme». Par ailleurs, il envisage d'interdire le financement des mosquées par l'étranger.

    Asie-Pacifique

    Hong Kong: 6000 manifestants contre la disparition de libraires

    media «Non aux enlèvements politiques», ont scandé les manifestants rassemblés à Hong Kong, dimanche 10 janvier 2016. REUTERS/Tyrone Siu

    A Hong Kong, quelque 6 000 manifestants, selon les organisateurs, se sont rassemblés devant le siège du gouvernement ce dimanche 10 janvier 2016 pour protester contre la disparition des cinq employés de la librairie Causeway Bay, qui édite et vend des ouvrages critiques envers le gouvernement de Pékin.

    Quatre des cinq employés de la librairie Causeway Bay ont disparu mi-novembre alors qu'ils se trouvaient sur le continent, en Chine ou en Thaïlande pour l'un d'entre eux. L'éditeur Lee Bo, 65 ans, a disparu six semaines plus tard.

    « Où sont-ils ? », « Non aux enlèvements politiques », ont scandé les manifestants rassemblés ce dimanche à Hong Kong. Pour eux, aucun doute, Lee Bo a été enlevé par les autorités chinoises et les cinq disparus sont détenus au secret sur le continent. Les Etats-Unis et l'Union européenne ont exprimé leur inquiétude face à cette situation.

    Depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, Hong Kong a gardé son mode de vie et sa liberté d'expression, et les services de sécurité chinois n'ont pas le droit d'intervenir sur le territoire de la région semi-autonome. Ce principe, baptisé « un pays deux systèmes », lui a été garanti pour une durée de 50 ans. Mais le gouvernement de Xi Jinping, qui a nettement durci la répression contre les libertés publiques, n'apprécie sans doute pas que les Chinois du continent trouvent à Hong Kong des publications censurées chez eux.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.