GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Réapparition troublante d'un éditeur porté disparu à Hong Kong

    media Parti en voyage en Thaïlande en octobre, Gui Minhai n'est jamais rentré et est l'un des cinq employés de Mighty Current qui, désormais, manquent à l'appel. CC wikicommons

    L'un des cinq libraires disparus à Hong Kong depuis plusieurs mois a refait surface à la télévision chinoise ce dimanche 17 janvier. Gui Minhai qui est aussi Suédois, est copropriétaire d'une maison d'édition spécialisée dans les ouvrages critiques du gouvernement chinois. Pour expliquer sa disparition inquiétante depuis le mois d'octobre, il a livré d'étranges confessions publiques.

    Avec notre correspondante à Pékin, Delphine Sureau

    Gui Minhai a disparu en octobre 2015 lors de ses vacances en Thaïlande. Depuis, le copropriétaire de Mighty Current, cette maison d'édition hongkongaise, spécialisée dans les ouvrages censurés en Chine, n'avait pas donné signe de vie. Son apparition sur la CCTV, la télévision d'Etat, a donc créé la surprise.

    Dans cette interview filmée dans un centre de détention, Gui Minhai avoue avoir tué une étudiante dans un accident de voiture, il y a 11 ans. L'éditeur aurait fui à Hong Kong après sa condamnation. En larmes, il indique être revenu sur le continent, de son propre chef, pour purger sa peine. Gui Minhai, détenteur d'un passeport suédois, demande aussi à Stockholm de ne plus s'occuper de son cas.

    Ce scénario rocambolesque soulève beaucoup de doutes. « Ce témoignage n'a aucune valeur », commente Amnesty International. Il a pu être recueilli sous la contrainte. La fille de Gui Minhai dit ne jamais avoir entendu parlé de cet accident. Elle reste persuadé que la disparition de son père est lié à son travail.

    Des militants indiquent que l'éditeur dont quatre collègues ont également disparu, préparait un livre choc sur la vie privée du président chinois Xi Jinping.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.