GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Juin
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Venezuela: l'opposition dit avoir obtenu la validation des signatures pour le référendum anti-Maduro
    Asie-Pacifique

    La Chine veut devenir un acteur incontournable au Moyen-Orient

    media Le président iranien, Hassan Rohani, a rencontré le président chinois, Xi Jinping, lors d'une cérémonie de bienvenue à Téhéran, le 23 janvier 2016. REUTERS

    Le président chinois a terminé samedi 23 janvier une tournée de cinq jours au Moyen-Orient. Xi Jinping est successivement passé par l'Arabie saoudite, l'Egypte, pour clore son voyage par l'Iran. De nombreux contrats et partenariats stratégiques ont été signés. La Chine se positionne pour devenir un acteur incontournable de la région, sans avoir à arbitrer les conflits.

    Avec notre correspondante à Shanghai,  Delphine Sureau

    Au Moyen-Orient, la Chine a fait son marché en profitant des cours du pétrole au plus bas et elle y a oeuvré à renforcer son influence.

    A chaque étape, Xi Jinping a tenté de rassembler autour de son projet de « route de la soie », un espace économique qui relie l'Asie à l'Europe, en passant par le Moyen-Orient. La coopération et les échanges permettront de stabiliser la région, assure le président chinois.

    En Egypte, Xi Jinping a promis à la Ligue arabe une enveloppe de 55 milliards de dollars, tout en apportant un soutien appuyé au président Abdel Fattah al-Sissi.

    ■ A lire : Vers un « partenariat stratégique » entre l'Iran et la Chine

    En Arabie saoudite, premier fournisseur de pétrole de Pékin, la Chine a sécurisé son approvisionnement. Elle doit signer d'ici la fin de l'année un accord de libre-échange avec les monarchies du Golfe.

    Xi Jinping a terminé sa tournée par l'Iran. Pékin, qui n'a jamais tourné le dos à Téhéran, entend profiter de l'allégement des sanctions internationales pour multiplier le montant des échanges par dix en dix ans.

    Dans sa tournée, le président chinois a pris soin de ne pas prendre position entre l'Iran et l'Arabie saoudite, qui ont rompu leurs relations au début du mois. Pékin reste fidèle à son principe affiché de non-ingérence dans les affaires des autres.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.