GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 1 Juillet
Samedi 2 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    François Hollande en Inde: coopération pour lutter contre le terrorisme

    media Le président français, François Hollande, et le Premier ministre indien, Narendra Modi, en compagnie de danseurs folkloriques, lors de leur visite au musée de Chandigarh, le 24 janvier 2016. REUTERS/Ajay Verma

    François Hollande est arrivé ce dimanche 24 janvier à Chandigarh, la capitale du Penjab en Inde. Au menu des discussions, l’achat de 36 avions Rafale, dont le Premier ministre indien Narendra Modi a passé commande lors de sa venue à Paris en avril dernier. Mais également les grands enjeux stratégiques et notamment la lutte contre le terrorisme.

    Au total, 8 000 policiers, 12 000 personnels des forces paramilitaires déployés dans la capitale indienne, une dizaine de milliers de caméras, des snipers sur les toits, des chiens renifleurs, la parade militaire du « Jour de la République » qui se déroulera lundi 25 janvier à New Delhi, est placée sous très haute surveillance.

    Arrestations de militants indiens du groupe Etat islamique (EI)

    La police indienne ne fait pas que craindre les attentats, elle en aurait déjoué un ce mercredi 20 janvier, avec l’arrestation de quatre membres supposés du groupe Etat islamique. Les jeunes gens âgés de 19 à 23 ans étaient en contact avec des donneurs d’ordres en Irak et en Syrie rapporte le Times of India.

    Ils projetaient de commettre des attentats juste avant la visite du président français notamment contre des centres commerciaux. D’autres arrestations ont eu lieu vendredi 22 janvier affirme encore la sécurité indienne.

    Au total, 150 Indiens sont aujourd’hui placés sous surveillance pour lien avec le groupe EI. Les forces de l’ordre craignent l’action de « loups isolés » plus difficile à prévenir.

    Elles craignent surtout les attaques venues de militants formés au Pakistan. Début janvier, l’attaque contre la base aérienne de Pathankot à la frontière pakistanaise a fait au moins 7 morts parmi les personnels de sécurité.

    Revivre les attentats de 2008

    Avec les attentats de Paris en novembre, les Indiens ont également revécu un véritable cauchemar, en l’occurrence celui des attentats de 2008. Dix islamistes radicaux ont ouvert le feu à l’arme automatique sur la terrasse d’un café de deux grands hôtels, ainsi que dans un centre communautaire juif de Bombay.

    Les attentats récents en France et en Inde ont encore rapproché les deux capitales : « La coopération entre la France et l’Inde en matière de lutte antiterroriste a acquis une dimension significative ces dernières semaines », a déclaré le ministre indien des Affaires étrangères, Vikas Swarup.

    « Shankti 2016 »

    Pour cette visite, François Hollande est d’ailleurs accompagné du patron de l’antiterrorisme. L’occasion de rappeler la clôture le 16 janvier dernier du « Shakti 2016 », par les hommes du 35e régiment d’infanterie de l’armée de terre française et leurs homologues indiens.

    Lancé en 2011, cet exercice est destiné à partager l’expérience des deux armées en matière de contre-insurrection et de lutte contre le terrorisme. Il a lieu deux fois par an sur les collines de Belfort en France et dans les plaines désertiques du Rajasthan dans le nord-est de l’Inde.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.