GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
Aujourd'hui
Mardi 30 Août
Mercredi 31 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Foot/France: Fekir, Lacazette et Cabaye forfaits, Gameiro, Dembélé et Kondogbia appelés (FFF)
    • Foot/L1: le Paris SG s'incline pour la première fois de la saison à Monaco (3-1)
    Asie-Pacifique

    Le libraire de Hong Kong «disparu» rencontre sa femme en Chine

    media Des militants pro démocratie du Parti civique avaient manifesté, à Hong Kong, le 19 janvier 2016, brandissant le portrait du libraire «disparu» Lee Bo (g), REUTERS/Bobby Yip

    C’est un nouveau rebondissement dans un feuilleton très suivi à Hong Kong. Celui d’un libraire dont la disparition il y a un mois avait profondément choqué les Hongkongais, persuadés que ce dernier a été enlevé par les autorités chinoises. Ce libraire a pu rencontrer sa femme sur le continent, fait savoir ce dimanche la police de l’ancienne colonie britannique.

    Ce sera bientôt « Le cercle des libraires réapparus ». Après les lettres supposées écrites par Lee Bo, 65 ans, dans lesquelles ce Hongkongais qui a la nationalité britannique affirmait s’être rendu volontairement en Chine continentale, cette fois c’est son épouse, Sophie Choi, qui vient fournir des preuves de vie.

    Selon la police de Hong Kong, cette dernière a pu rencontrer brièvement son mari dans l’après-midi du 23 janvier dernier, dans un hôtel du continent. Elle l’aurait trouvé « en bonne santé et avait le moral ». M. Bo « collabore à une enquête en tant que témoin », a ajouté le porte-parole de la police, sans livrer plus de détails.

    Comme quatre autres personnes travaillant pour la maison d’édition Mighty Current, spécialisée dans des ouvrages critiques vis-à-vis de Pékin - des livres bien sûr interdits en Chine continentale -, Lee Bo a disparu il y a un mois alors qu’il se trouvait à Hong Kong. D’où les rumeurs d’enlèvement sur les réseaux sociaux. Les hommes de la sécurité publique en Chine n’ayant pas le droit théoriquement d’intervenir dans la région semi-autonome au nom du principe « un pays deux systèmes ».

    Depuis, les libraires « disparus » font peu à peu leur réapparition via des courriers, ou même des confessions parfois filmées, comme cette sidérante vidéo diffusée par la télévision centrale de Chine, il y a une semaine. On voyait l’un des disparus « enlevés » en Thaïlande, raconter qu’il était venu de son plein gré répondre à la justice chinoise pour un obscur accident de voiture survenu il y a onze ans.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.