GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Juin
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Corée du Sud: une vague de froid glace le pays

    media Vue du fleuve glacé Han à Séoul, en Corée du Sud, le 25 janvier 2016. REUTERS/Kim Hong-ji

    La Corée du Sud est touchée par une vague de froid exceptionnelle, où les températures extrêmes et de fortes chutes de neige ont en partie paralysé le pays. L'aéroport de l'île touristique de Jeju est resté fermé pendant deux jours, bloquant des dizaines milliers de personnes. Epargnée par la neige, la capitale Séoul est tout de même frappée par ses pires températures depuis quinze ans.

    Avec notre correspondant à Séoul,  Frédéric Ojardias

    La Corée du Sud est comme pétrifiée. A Séoul, la température ressentie est tombée à moins 23 degrés Celsius. Le large fleuve Han traversant la capitale est gelé. Les commerçants et les chauffeurs de taxi ronchonnent : les Séouliens transis sortent moins, effrayés par cette vague de froid exceptionnelle.

    Le gouvernement a envoyé des alertes par texto à toute la population. Dans la presse, on conseille de ne pas garer sa voiture dehors : le froid décharge les batteries, et les dépanneurs sont débordés.

    La pire tempête de neige

    Sur l'île touristique de Jeju, populaire pour ses plages et son climat très doux, l'aéroport est resté fermé pendant quarante-cinq heures, enseveli par la pire tempête de neige depuis trente-deux ans !

    Près de 90 000 voyageurs sont restés coincés sur l'île, des milliers ont même dormi dans l'aéroport, à même le sol.

    Le voisin et ennemi nord-coréen n'est pas épargné : dans la capitale Pyongyang, le mercure est tombé à moins 19 degrés Celsius. Une température d'autant plus mordante qu'en raison des pénuries d'électricité et de charbon, les Nord-Coréens ont beaucoup de difficultés pour chauffer leurs maisons.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.