GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Chine: 62 milliards d'euros injectés dans l'économie

    media La semaine dernière, la Banque centrale chinoise avait déjà renfloué les banques de plus de 182 milliards d’euros. Reuters

    En Chine, la préparation pour la fête du Nouvel An bat son plein. La Banque centrale aussi s'y met : dans le souci de garder le calme sur les marchés et faciliter la consommation des ménages, elle injecte 440 milliards de yuans, soit 62 milliards d'euros, dans le système financier.

    Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

    L’année du Singe - traditionnellement porteuse de fortune et de bonheur - commencerait bien mal s’il n’y avait pas assez de billets dans les distributeurs bancaires. A cette époque de l’année, les Chinois ont besoin de beaucoup de liquide pour financer leur retour à la maison, les repas familiaux et des cadeaux sous forme d’« enveloppes rouges » contenant des étrennes pour célébrer l’année qui débute.

    Les employeurs aussi ont besoin d’argent frais : juste avant la semaine du Nouvel An chinois, ils versent souvent les salaires et primes annuelles en liquide à leurs employés. La demande explose donc habituellement à cette époque de l’année, et à chaque fois, la Banque centrale chinoise répond à ce pic soudain avec une injection massive de liquidités.

    Banques renflouées

    La semaine dernière, elle avait déjà renfloué les banques de plus de 182 milliards d’euros, cette semaine, elle sort 62 milliards d’euros supplémentaires de sa poche. Depuis 2013, la Banque centrale n’a pas injecté autant à la veille du Nouvel An, note l'agence Bloomberg. Signe que Pékin ne lésine pas sur les moyens : il faut tout faire pour éviter que la machine économique qui tourne au ralenti se grippe d’avantage.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.