GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Aujourd'hui
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Chine: un condamné à mort acquitté après 22 ans derrière les barreaux

    media En décembre 2014, un juge a présenté les excuses de la justice aux parents du jeune Hugjiltu déclaré non coupable d'un meurtre 18 ans après son exécution. AFP

    En Chine, un tribunal de la province de Zhejiang, dans l'est du pays, vient d'acquitter un homme condamné à la peine de mort avec sursis pour un meurtre qu'il n'a jamais commis. Chen Man a vécu 22 ans derrière les barreaux. C'est le dernier cas dans une longue série d'erreurs judiciaires.

    De notre correspondante à PékinHeike Schmidt

    Aucune autre personne innocente n'a passé autant d'années dans une prison chinoise. Chen Man a vécu 22 ans derrière les barreaux, accusé d'avoir assassiné un homme sur l'île de Hainan dans le sud du pays en novembre 1994.

    A l'époque, cet homme qui a aujourd'hui une cinquantaine d'années, a été condamné à la peine de mort avec sursis. A tort, comme vient de le constater la Haute Cour de la province de Zhejiang, qui pointe le « manque de preuves » dans cette affaire. Chen Man sera donc libéré.

    Hugjiltu, lui, a eu moins de chance. Ce jeune Mongol a été exécuté en 1996 pour viol suivi du meurtre d'une jeune femme dans des toilettes publiques. Fin 2014, la justice a reconnu qu'il était innocent et que quelqu'un d'autre avait commis le crime. Ce lundi 1er février, le journal China Daily rapporte que 27 fonctionnaires ont été sanctionnés pour cette erreur judiciaire fatale.

    Les cas de Chen Man et de Hugjiltu sont loin d'être des exceptions. En Chine, 99 % des accusés sont condamnés, souvent suite à des aveux obtenus sous la pression et des procès expéditifs devant des tribunaux contrôlés par les autorités.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.