GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
Aujourd'hui
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde: les fonctionnaires de New Delhi en grève

    media Les ordures s'amoncellent dans les rues de New Delhi, ici le 1er février 2016. AFP / Prakash SINGH

    Plusieurs dizaines de milliers de fonctionnaires de la ville de New Delhi sont en grève depuis une semaine, dont une grande partie des éboueurs de cette cité de 12 millions d'habitants. Ils réclament tout simplement leur salaire, car ils n'ont pas été payés depuis trois mois. Les docteurs et enseignants des établissements publics viennent également de rejoindre le mouvement, alors que dans les rues, les déchets s'accumulent. Reportage.

    Avec notre correspondant à New DelhiSébastien Farcis

    En face du beau centre commercial de V3S, dans l'est de New Delhi, sont étalés des kilos de déchets. Les voitures doivent freiner pour les éviter et les passants supporter l'odeur des végétaux en décomposition : « Cela sent vraiment mauvais, et doit être insupportable pour ceux qui habitent ici. En plus, cela peut entrainer la propagation de maladies ».

    Heureusement, les éboueurs informels récupèrent tous les matériaux recyclables, ce qui rend la situation plus supportable. Les docteurs et enseignants municipaux ont rejoint la grève et bloqué l'autoroute ce mercredi puis une soixantaine de fonctionnaires a envahi le siège du gouvernement régional, pour réclamer leurs trois mois de salaire impayés.

    Yogender Rai, membre exécutif du syndicat BMS, accuse Arvind Kejriwal, à la tête du gouvernement de la capitale : « C'est la quatrième fois depuis un an que Kejriwal a été élu que nos salaires sont en retard de trois mois. Il bloque le paiement de nos salaires aux mairies d'arrondissement, car elles sont tenues par l'opposition du BJP. Et son idée est ainsi de les rendre impopulaires pour les conquérir lors des élections de 2017 ».

    Arvind Kejriwal accuse ces municipalités d'avoir détourné les fonds en question. Mercredi soir, il a annoncé que son administration régionale allait verser les 930 millions d'euros nécessaires aux paiements de ces salaires. Et a demandé la levée de la grève.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.