GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
Mardi 31 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 2 Juin
Vendredi 3 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: la journaliste Gao Yu demande à être soignée à l'étranger

    media La journaliste chinoise Gao Yu lors d'une conférence de presse en février 2007. AFP PHOTO/MIKE CLARKE

    En Chine, depuis sa libération de prison pour raisons de santé il y a trois mois, la célèbre journaliste Gao Yu se trouve en résidence surveillée et n’a pas le droit de parler aux médias étrangers. Maître Shang Baojun, son avocat, demande à ce que sa cliente puisse se faire soigner à l’étranger.

    A bientôt 72 ans, Gao Yu a déjà fait trois séjours en prison. Suite à la répression de Tiananmen, après avoir laissé la parole aux réformateurs dans le média dont elle assurait la rédaction en chef en 1994, puis en avril 2016. Cette dernière peine s’est transformée en assignation à résidence en novembre dernier pour des raisons médicales. Aujourd’hui, son avocat demande à ce que sa cliente puisse quitter le territoire chinois pour être soignée.

    « Nous savons que Gao Yu a des problèmes cardiaques et des problèmes de tension. Lors de sa libération sous condition en novembre dernier, les autorités chinoises ont promis de prendre en charges ses soins médicaux et de garantir sa retraite. Or actuellement Gao Yu n’a pas les moyens de se faire soigner en Chine, a expliqué Me Shang Baojun, son avocat. Voilà pourquoi les autorités allemandes sont venues à son secours. L’ambassadeur d’Allemagne a tout fait pour qu’elle puisse se faire soigner en Allemagne. Tout est prêt, il ne manque que le feu vert de Pékin ».

    Selon Me Baojun, Gao Yu a demandé à trois reprises de pouvoir quitter la Chine sans aucune réponse des autorités. Ces dernières n’ont pas supporté les révélations faites par la journaliste, qui a transmis à une maison d’édition aux Etats-Unis le désormais célèbre « document numéro 9 ». Une directive émise par les dirigeants communistes en 2013 et censée rester secrète, qui mettait en garde contre les « dangers » des droits de l’homme et de la démocratie constitutionnelle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.