GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 2 Octobre
Lundi 3 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: 9000 personnes déplacées pour installer un télescope géant

    media Le FAST (Five-hundred-metre Aperture Spherical Radio Telescope), en construction à Pingtang, dans le sud-ouest de la Chine. Photo prise le 29 juillet 2015. STR / AFP

    Il faut de la place, beaucoup de place pour installer le plus grand télescope au monde. Pour cela, la Chine entend déplacer du monde… Plus de 9 000 habitants d’une zone rurale de la province du Guizhou, dans le sud-est du pays, vont être relogés, ont fait savoir les autorités. Le radio télescope qui sera mis en service en septembre prochain, couvre une surface équivalente à 30 terrains de football. Il doit permettre de rechercher des traces de vie extraterrestre.

    Quelque 9 110 Chinois à reloger pour tenter d’apercevoir d’hypothétiques petits hommes verts. Comme souvent dans ce genre de projet titanesque en Chine, l’autorité du pouvoir central ne se discute pas. Les habitants des comtés de Pingtang et Luodian seront « évacués de leurs maisons », selon les termes employés par l’agence Chine Nouvelle, en échange d’une enveloppe de 12 000 yuans par personne, un peu plus de 1 650 euros de compensation versée par l’Etat. Un moindre mal sachant que le lieu a été choisi justement pour son caractère montagneux et reculé, selon les médias officiels, même si dans un pays aussi densément peuplé que la Chine les déserts humains n’existent pas.

    Panier à salade géant

    Le radio télescope ne supporte pas les interférences. Il s’agit de « créer un environnement fiable en matière d’onde électromagnétique », a expliqué un haut responsable de la province de Guizhou. Une zone de cinq kilomètres a donc été dégagée autour de ce panier à salade géant posé dans une cuvette entre trois monts karstiques.

    Le programme FAST (Five-hundred-metre Aperture Spherical Radio Telescope) a été approuvé en juillet 2007 par la Commission nationale du développement et de la réforme. Aux grandes ambitions, les grands moyens : la parabole de 500 mètres de diamètre et constituée de 4 600 panneaux triangulaires a coûté 1,2 milliard de yuans (165 millions d’euros) pour une très grande oreille chinoise tournée vers les étoiles qui dépasse celle du télescope d’Arecibo située dans l’île de Porto Rico.

    L'observatoire d'Arecibo à Puerto Rico http://www.naic.edu

    Nouvelles frontières

    Ce projet est aussi une nouvelle incarnation de ce « rêve chinois », slogan du président Xi Jinping qui entend repousser les frontières de la Chine. Frontières terrestres via une nouvelle route de la soie permettant d’accélérer les échanges entre l’Asie et l’Europe et des norias de TGV de façon à raccourcir les distances entre la Chine et ses voisins. Frontières maritimes avec la construction d’îles artificielles en mer de Chine méridionale et une exploration des grandes profondeurs grâce au sous-marin des abysses Jiaolong. Enfin, frontières spatiales avec la volonté d’installer une station permanente en orbite avant 2020, d’envoyer un homme sur la lune et même aujourd'hui de communiquer avec des créatures intelligentes de l’hyperespace.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.