GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Mai
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Des missiles sol-air déployés par Pékin dans les îles Paracels?

    media Vue aérienne de l'île Woody en 2012, lorsque les Chinois ont établi sur place la préfecture de Sansha. CHINA OUT AFP PHOTO

    Les tensions en mer de Chine méridionale risquent de franchir une nouvelle étape. Les Chinois pourraient avoir déployé une batterie de missiles sol-air sur une île qu'ils contrôlent dans l'archipel disputé des Paracels, selon les médias américains et les autorités taïwanaises. Les Etats-Unis parlent d’un « déploiement apparent ». Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a dénoncé ce mercredi «l'amplification de la militarisation» par Pékin en mer de Chine méridionale. La Chine dément ces accusations, mais brandit son droit de se défendre.

    « Une invention des médias occidentaux » : c’est ainsi que Pékin a réagi aux informations parues ce mercredi 17 février. Selon la chaîne américaine Fow News et les autorités taïwanaises, des missiles sol-air ont été déployés la semaine dernière par la Chine sur l'île Woody (Yongxing en chinois), dans l'archipel des Paracels, au nord de la très disputée mer de Chine méridionale.

    La République populaire de Chine contrôle depuis les années 1970 l'archipel des Paracels (« Xisha » en chinois), également revendiqué par le Vietnam et la République de Chine (Taïwan).

    En 2012, Pékin avait déjà installé sur Woody, plus grande île des Paracels, une structure administrative chargée de chapeauter l'intégralité des territoires de mer de Chine méridionale considérés par les autorités chinoises comme partie intégrante de leur territoire.

    Mer de Chine méridionale : une partie du monde de plus en plus tendue

    Depuis quelques années, la situation est de plus en plus tendue en mer de Chine du Sud, un carrefour majeur du commerce maritime international crucial pour la Chine. Pékin estime que toute la région lui revient.

    Elle a d’ailleurs transformé, au sud des Paracels dans la même mer, certaines positions d'un second archipel, les Spratleys, en îles artificielles qui, selon les pays voisins, pourraient à terme accueillir des installations militaires.

    Le pas aurait-il été franchi sur l’île Woody ? Pékin nie, mais souligne que « les installations d’autodéfense » construites sur des îles sont « cohérentes avec le droit qu’a la Chine d’assurer sa protection et sa défense ».

    Les Etats-Unis n'ont pas la même analyse, puisque, pour Washington, il faut « réduire les tensions » par des « mesures tangibles », selon les mots de Barack Obama, qui a discuté de la question ces derniers jours en Californie avec les pays de l’Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN).

    Mardi 16 février, avant même cette nouvelle affaire, le président américain avait appelé à « cesser toute nouvelle construction » dans les îles Spratleys, et à « mettre un terme à la militarisation des zones disputées ».

    → Écouter sur RFI : Les forteresses navales de la Chine dans les Spratleys

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.