GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Juin
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Philippines: Nike lâche le boxeur Pacquiao pour propos homophobes

    media Manny Pacquiao, octuple champion du monde est en campagne pour un fauteuil de sénateur dans l'archipel philippin. REUTERS/Janis Alano

    Aux Philippines, Manny Pacquiao doit regretter de ne pas tourner plus souvent sa langue sept fois dans sa bouche. Depuis son interview en début de semaine où il tenait des propos pour le moins homophobes, jugeant les homosexuels « plus bas que les animaux », le boxeur et homme politique se prend une volée de bois vert. L’équipementier Nike annonce qu’il met fin à son partenariat avec l’octuple champion du monde.

    « Nous trouvons les déclarations de Manny Pacquiao abjectes ». Ce sont les propos de Nike, l'un des plus importants sponsors du boxeur. Après des menaces de boycott de la marque aux Etats-Unis et aux Philippines, la marque a décidé de couper les ponts avec le sportif philippin.

    Les déclarations de Pacquiao ont provoqué un véritable tollé, et les artistes et les sportifs gays ont pris la parole : « Tu as perdu mon respect », a déclaré Jason Collins, l’ancien basketteur américain, un des premiers sportifs de haut niveau à avoir officialisé son homosexualité. Vice Ganda, le comédien gay le plus populaire des Philippines, a posté un message sur Twitter : « Certaines personnes pensent qu’elles ont le droit de juger les autres, comme si elles étaient Dieu, juste parce qu’elles sont allé à une réunion de prière et qu’elles lisent la Bible ». Et il a engagé ses près de 7 millions d’abonnés à prier pour Manny Pacquiao.

    L’Eglise catholique d’Etat, qui ne reconnaît pas le mariage entre homosexuels, est très puissante dans ce pays où 80% de la population est catholique. Manny Pacquiao est lui-même passé du catholicisme à l’évangélisme, auquel il attribue son passage de joueur, homme à femmes, à celui de bon père de famille. Dans un message vidéo posté sur les réseaux sociaux le boxeur a fini par présenter ses excuses, sans vraiment convaincre.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.