GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Août
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Aujourd'hui
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: le chef de l'autorité de régulation boursière limogé

    media Xiao Gang n'est plus le chef de la Commission de régulation des marchés financiers chinoise, il est remplacé par Liu Shiyu. WANG ZHAO / AFP

    La Chine a limogé et remplacé le chef de son autorité de régulation boursière, Xiao Gang. Ce dernier fait les frais de la crise des Bourses chinoises qui ne cessent de chuter depuis l'été dernier. La majorité des investisseurs et des petits porteurs y ont perdu leurs économies. La Chine reproche à Xiao Gang ne pas avoir réussi à stabiliser les marchés, notamment lors du mini-krach qu'a connu la Bourse de Shanghai début janvier.

    Avec notre correspondante à Shanghai, Delphine Sureau

    A 57 ans, Xiao Gang quitte la tête de la Commission de régulation des marchés financiers sur un piètre bilan. Il était aux manettes lors des krachs que la Chine a connus l’été dernier et en janvier, quand les cours des actions ont à nouveau plongé à Shanghai et Shenzhen.

    Depuis ce dernier coup de chaud, son départ était annoncé. Xiao Gang aurait lui-même proposé sa démission face aux critiques sur sa gestion chaotique de la crise. Sa stratégie a souvent été qualifiée d'hésitante, voire d'illisible.

    La création du système de coupe-circuit est bon exemple : ce disjoncteur prévoyait une fermeture anticipée si la Bourse chutait de 7%. La commission l'a utilisé deux fois, avant de le suspendre, car les investisseurs, paniqués, se mettaient à revendre en masse avant le seuil limite pour ne pas se retrouver coincés.

    Mais Xiao Gang fait aussi certainement office de bouc-émissaire. Le gouvernement doit désigner un responsable face au mécontentement des nombreux Chinois qui ont perdu leurs économies en Bourse.

    Xiao Gang laisse donc sa place à Liu Shiyu, actuel chef de la banque agricole de Chine, la troisième plus grande banque du pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.