GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Août
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Aujourd'hui
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: le pays frappé par deux attentats sanglants

    media Des soldats de l'armée nationale afghane gardent le site de l'attaque-suicide perpétrée à Kaboul près du ministère de la Défense, le 27 février 2016. REUTERS/Mohammad Ismail

    En Afghanistan, deux attaques perpétrées dans l'est du pays et dans la capitale ont fait plus de 20 morts ce samedi 27 février. A Kaboul, un attentat-suicide près du ministère de la Défense a été revendiqué par les talibans et a tué plus de 9 personnes et en a blessé 13 autres. Plus tôt dans la journée, un autre attentat-suicide, visant cette fois un chef tribal, a provoqué la mort de 13 civils et en a blessé 40 autres à Kunar, une province instable de l'est de l'Afghanistan.

    Avec notre correspondante à KaboulMélanie Kominek

    Quelques heures seulement après l’attentat sur un marché dans l’est de l’Afghanistan, une explosion retentit dans le centre de Kaboul. Selon Abdul Rhaman Rahimi, le chef de la police de la capitale, c’est un kamikaze à pied qui s’est fait exploser entre le ministère des Finances et le ministère de la Défense, visant visiblement des fonctionnaires à la sortie des bureaux.

    Les talibans ont revendiqué cet attentat dans un message publié par leur porte-parole habituel Zabiullah Moudjahid sur Twitter et ont également publié la photo du kamikaze à l’origine de l’explosion. Cette attaque intervient quelques jours seulement après la quatrième réunion quadripartite organisée entre l’Afghanistan, le Pakistan, la Chine et les Etats-unis afin de relancer des négociations de paix avec les talibans, toujours au point mort depuis des mois.

    11 000 victimes en 2015

    Le président afghan Ashraf Gahni s’est exprimé peu après ces attentats meurtriers, menaçant de ne plus reconduire ces négociations avec ceux qui « tuent des innocents ». Pour la septième année consécutive, les victimes de la guerre civile en Afghanistan ont atteint un niveau record. Selon l’ONU, 11 000 victimes sont à déplorer pour l’année 2015, dont 3 500 personnes tuées.

    A Kaboul, il reste difficile pour les forces de sécurité de contrôler tous les piétons aux abords des ministères et les talibans ont encore prouvé qu'ils pouvaient s’attaquer au coeur de la capitale en toute impunité.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.