GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
Mardi 31 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 2 Juin
Vendredi 3 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le Conseil de sécurité de l'ONU durcit ses sanctions contre la Corée du Nord

    media Le Conseil de sécurité de l'ONU a voté à l'unanimité le durcissement de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord, ce mercredi 2 mars 2016. REUTERS/Brendan McDermid

    Le Conseil de sécurité de l’ONU a voté à l’unanimité, ce mercredi 2 mars, une résolution qui durcit drastiquement les sanctions contre la Corée du Nord. Pyongyang avait procédé les 6 janvier et 7 février derniers à un essai nucléaire et un tir de fusée, en violation des précédentes résolutions. L’ONU avait promis de réagir très fermement.

    Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

    Le Conseil de sécurité des Nations unies a imposé, ce mercredi 2 mars, une nouvelle série de lourdes sanctions contre la Corée du Nord. Désormais, tous les Etats membres de l’ONU ont l’obligation d’inspecter les bateaux et les avions en provenance ou en direction de Corée du Nord pour vérifier qu’ils ne transportent pas de matériels pouvant servir à renforcer l’arsenal militaire et balistique de Pyongyang. Cette résolution sans précédent est le plus important régime de sanctions jamais adopté par l’ONU depuis ces vingt dernières années.

    Les Américains ont exploré tous les secteurs qui permettent à la Corée du Nord de financer son programme nucléaire. La résolution interdit donc les exportations de charbon, de fer et les métaux précieux. Les Etats membres ont 90 jours pour fermer toutes les agences bancaires nord-coréennes à l’étranger. Seize individus et douze entreprises, comme par exemple l’agence aérospatiale nord-coréenne responsable du tir du 7 février, sont aussi sanctionnés avec un gel de leurs avoirs.

    Le texte est très ambitieux et, de l’avis des experts, pourrait avoir un réel impact sur Pyongyang, à condition que les Etats membres appliquent concrètement cette résolution. Tous les regards sont maintenant tournés vers la Chine et la Russie, qui ont voté en faveur de ce texte, mais qui ont toujours contourné leurs obligations et continué de commercer avec la Corée du Nord.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.