GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 28 Juillet
Vendredi 29 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde: des arrestations après l'attaque contre une église pentecôtiste à Raipur

    media La gare de la ville de Raipur, dans l'Etat de Chhattisgarh. CC by-SA 3.0 Wikimedia AshishJaiswalRaipur

    En Inde, 9 personnes ont été arrêtées ce lundi matin pour l'attaque contre une église pentecôtiste dans la ville de Raipur, capitale de l'Etat de Chhatisgargh, dans le centre du pays. des assaillants appartenant à une frange d'extrémistes hindous ont débarqué pendant la messe dominicale et ont accusé ces chrétiens de mener des conversions.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    La messe bat son plein ce dimanche, quand une dizaine d'hindouistes débarquent dans le petit local de l'église pentecôtiste. Ils brisent des chaises et jettent la Bible, avant de brutaliser les croyants.

    Six personnes sont blessées et la tunique d'une femme déchirée. Selon le prêtre catholique Sébastien Poomattan, porte-parole du diocèse de Raipur, cette violence est liée à l'arrivée au pouvoir des nationalistes hindous il y a 20 mois.

    « Depuis que le BJP est arrivé au pouvoir à New Delhi, ce genre d'attaques a augmenté. Dans certains cas, la police refuse d'enregistrer une plainte et parfois elle va même jusqu'à accuser les victimes pour conversion », affirme le porte-parole du diocèse de Raipur. 

    Dans cet Etat du Chhattisgargh, comme dans quatre autres en Inde, il est interdit, sous peine de prison, de convertir une personne à une religion sans l'autorisation préalable des autorités. Une mesure souvent utilisée pour harceler les missionnaires chrétiens.

    Selon l'association Open Doors, 9 chrétiens ont été tués et 350 persécutés en 2015 du fait de leur foi. Un chiffre record qui place l'Inde, selon ce classement, parmi les 20 pays les plus dangereux pour cette communauté.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.