GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: plusieurs milliers de mineurs des usines de charbon en souffrance

    media Entrepôt de charbon à Shenyan, Liaoning, Chine. Reuters

    Le charbon chinois va mal et les mineurs sont les premiers à en souffrir. Le nord-est du pays, plusieurs milliers de salariés d’une grande mine ont manifesté à Shuangyashan pour réclamer le versement de leurs salaires, impayés depuis plusieurs mois. Cette colère s’exprime au moment où Pékin annonce vouloir restructurer de fond en comble ce secteur en difficulté. Le sujet est sensible : les vidéos montrant la manifestation ont d’ailleurs été purgées de l’internet chinois.

    Avec notre correspondante à PékinHeike Schmidt

    « Nous devons survivre, nous devons manger », pouvait-on lire sur de larges banderoles brandies par des mineurs venus crier leur colère devant les locaux de Longmay, une entreprise d’Etat qui emploie plus de 200 000 salariés. Depuis des mois, ce géant du charbon n’est plus en mesure de payer les salaires d’une partie de ses 80 000 mineurs.

    Des impayés niés encore il y a quelques jours par le gouverneur local. Mais confronté aux milliers de manifestants, Lu Hao a dû rétropédaler admettant qu’il y avait bien des retards de paiement, suite à « l’accumulation de problèmes durant de nombreuses années ». En septembre dernier, le conglomérat minier avait déjà annoncé le licenciement de 100 000 salariés. Les excédents de production, l’effondrement des prix, la baisse de la consommation d’énergie et la mauvaise gestion sont à l’origine des problèmes de nombreuses mines.

    Pékin promet inlassablement la restructuration de ces entreprises « zombies » et allouera 14 milliards d’euros au reclassement des ouvriers licenciés. Mais cette mesure ne suffira pas à elle seule à faire face à ce dilemme : comment moderniser la deuxième économie du monde sans générer des troubles sociaux ?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.