GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Technologies

    Corée du Sud: le joueur français de go Fan Hui subjugué par le programme AlphaGo

    media Le match entre le programme d'intelligence artificielle AlphaGo et Lee Se-Dol, grand maître sud-coréen du jeu de go, a passionné les Coréens. REUTERS/Son Hyung-ju/News1

    En Corée du Sud, la dernière partie d’un match entre un joueur de go et une intelligence artificielle vient de s’achever. Un match qui a captivé l’Asie. AlphaGo, logiciel conçu par l’entreprise Google DeepMind a remporté la dernière manche de son duel face au champion sud-coréen Lee Se-dol, l’un des meilleurs joueurs au monde. L’ordinateur remporte le match quatre parties à une, un résultat historique. Le jeu de go est si complexe que les spécialistes pensaient qu’il faudrait encore attendre dix ans avant qu’une machine soit capable de battre un professionnel.
     

    Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    Le joueur français Fan Hui est champion d’Europe de go. Il est le premier joueur pro à avoir affronté AlphaGo, en octobre dernier : il avait alors perdu ses 5 parties. A Séoul, il a arbitré le match à couteaux tirés entre la machine et le prodige sud-coréen Lee Se-dol, Fan Hui se dit fasciné par la capacité du programme à créer des stratégies nouvelles pour un jeu qui a pourtant 3000 ans d’histoire.

    « Comme c’est beau. Vraiment c’est beau »

    « Il crée des choses extraordinaires. J’ai parlé avec des professionnels chinois. L’un m’a dit que devant un certain coup - la deuxième partie, le coup 37 -devant ce coup là, il a pleuré pendant une heure. Comme c’est beau. Vraiment c’est beau. Il crée des choses très très jolies. Ce coup 37, aucun humain va le jouer parce que c’est un coup très bizarre. Normalement c’est mauvais, mais il l’a fait ! Imaginons, 3000 ans après, AlphaGo joue un coup qui étonne encore le monde, qui n’a jamais vu de coup comme celui-ci. Regarde comme ce jeu est riche ! », s'enthousiasme Fan Hui. Ça va faire du bien au jeu de go, conclut le joueur.

    « L’intelligence artificielle n’est pas une menace pour l’humanité »

    Grâce à ses parties contre la machine, Fan Hui a fait lui-même des progrès remarquables. Il en conclut que l’intelligence artificielle n’est pas une menace pour l’humanité mais au contraire un outil extraordinaire qui lui permettra de résoudre ses futurs problèmes.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.