GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Juin
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde: Deonar, la plus grande décharge de Bombay en feu

    media La plus grande décharge de Bombay en feu, le 21 mars 2016. REUTERS/Shailesh Andrade

    L'une des principales décharges de Bombay continuait à brûler ce lundi 21 mars, trois jours après qu'un feu s'est déclaré dans la capitale financière de près de 20 millions d'habitants. Les habitants ont commencé à se plaindre de sérieux problèmes respiratoires. C'est le deuxième incendie dans cette décharge en moins de deux mois.

    De notre correspondant à New DelhiSébastien Farcis

    Une épaisse fumée noire et blanche s'échappe de la décharge de Deonar, située à moins de dix kilomètres du centre d'affaires de Bandra Kurla, où se trouve la bourse aux diamants et différents consulats. Mais ce sont surtout les riverains du site, dont beaucoup vivent en bidonvilles, qui suffoquent.

    Certains affirment que leurs enfants souffrent maintenant de tuberculose, une maladie très contagieuse qui peut donc se répandre dans ces quartiers. La ville de Bombay est déjà très densément peuplée et ses encombrements perpétuels rendent l'air difficile à respirer. Ces fumées toxiques ont officiellement rendu cette atmosphère dangereuse pour la santé dimanche 20 mars. La qualité de l'air s'est toutefois améliorée d'un niveau lundi matin, sûrement à la faveur des vents maritimes.

    C'est le deuxième feu en deux mois dans cette décharge. Le premier a mis sept jours à être éteint. La municipalité avait alors promis de stationner des camions de pompiers sur le site, ce qui n'avait pas encore été mis en place samedi. Cette fois, les extrémistes hindous qui dirigent Bombay ont simplement affirmé que ce feu avait été déclaré intentionnellement, pour entacher leur réputation à la veille des élections locales.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.