GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Mai
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Birmanie: Aung San Suu Kyi entre pour la première fois dans un gouvernement

    media Aung San Suu Kyi arrive pour une rencontre avec les membres de la LND à Sipin Guesthouse à Naypyitaw, le 14 mars 2016. REUTERS/Soe Zeya Tun

    En Birmanie, Aung San Suu Kyi sera ministre. Son nom figure sur la liste communiquée par le Parlement. Le parti de l’opposante, la Ligue nationale pour la démocratie (LND), a remporté haut la main les élections législatives en novembre 2015. Il dispose même de la majorité absolue au Parlement. C’est la première fois qu’Aung San Suu Kyi entre dans un gouvernement.

    Avec notre correspondant à Rangoon,  Rémy Favre

    Elle ne peut pas devenir présidente, la Constitution l’en empêche. Aung San Suu Kyi sera donc ministre des Affaires étrangères, précise un porte-parole de son parti.
    L’attribution de ce portefeuille doit encore être confirmée par le Parlement, qui a publié la liste des dix-huit ministres. Une seule femme y figure, pour dix-sept hommes. Deux d’entre eux sont des membres du parti des anciens militaires qui était au pouvoir jusqu’à présent.

    → A (RE)LIRE : Birmanie: un proche d'Aung San Suu Kyi accède à la présidence

    Un nouveau ministère a été créé : celui des Affaires ethniques, un portefeuille qui devrait justement revenir à un homme politique d’une ethnie minoritaire. Aung San Suu Kyi a nommé de nombreuses personnalités issues des minorités ethniques à des postes clés. Il s’agit d’une politique de main tendue aux groupes minoritaires afin de relancer le dialogue avec eux et de rétablir la confiance.

    Le gouvernement doit entrer en fonction le 1er avril. Il compte deux fois moins de ministres que le précédent. Cette réorganisation devrait permettre d’économiser quatre millions de dollars que le nouveau président souhaite allouer aux secteurs de la santé, de l’éducation et du développement rural.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.