GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Aujourd'hui
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le président iranien quitte le Pakistan après une visite d'Etat de deux jours

    media Le président iranien Hassan Rohani lors d'une conférence de presse à Islamabad, au Pakistan, le 26 mars 2016. REUTERS/Faisal Mahmood

    Le président iranien Hassan Rohani vient de finir sa visite d'Etat de deux jours au Pakistan, où il s'est entretenu avec la Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif et a signé de nombreux accords économiques. La sécurité a également été évoquée et le volet diplomatique, même s'il n'a pas fait l'objet de déclarations publiques, n'a pas été oublié.

    « Les deux pays ont la volonté et la détermination de combattre les groupes extrémistes et terroristes et ne pas leur permettre de briser la paix dans la région », a déclaré le président iranien Hassan Rohani lors de sa visite à Islamabad.

    Il s'agissait là de marquer l'engagement de l'Iran chiite contre les groupes extrémistes et terroristes sunnites du Moyen-Orient, et ce d'autant plus que le Pakistan, majoritairement sunnite, mais avec une minorité chiite importante, a tenté de jouer les bons offices entre Téhéran et les autorités saoudiennes de Riyad.

    Massoud Khan est un ancien diplomate pakistanais.  Selon lui, « le Pakistan a essayé de convaincre les deux pays de reprendre le dialogue. Et c’est la raison pour laquelle le Premier ministre du Pakistan, monsieur Sharif a été accueilli il y a quelque temps à la fois à Riyad et à Téhéran pour une mission de paix. Je pense qu’il y a eu depuis des réductions visibles des tensions, même si les différences entre les deux pays sont toujours là. »

    La visite du président Rohani à Islamabad est donc importante sur le plan diplomatique, mais aussi économique. Des points de passage supplémentaires seront ouverts à leur frontière commune et la coopération énergétique et commerciale sera développée. Les deux dirigeants ont notamment assisté à la signature de six accords dans cles secteurs commerciaux, économiques et énergétiques, dont un « plan stratégique de coopération commerciale sur cinq ans. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.