GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: des talibans attaquent le Parlement au lance-roquettes, sans succès

    media Le complexe où se trouve le Parlement afghan (à gauche), peu après l'attaque des talibans, le 28 mars 2016. REUTERS/Mohammad Ismail

    Des insurgés talibans ont tiré une série de roquettes sur le complexe abritant le Parlement afghan, au moment où des responsables des services de sécurité nationaux s'apprêtaient à s'adresser aux parlementaires.

    Plusieurs roquettes ont atterri dans l'enceinte du vaste complexe, détruisant les fenêtres d'un des bâtiments, selon des élus afghans. Les autorités n'ont pas fait état de blessés et la session parlementaire s'est poursuivie sans interruption.

    Les talibans ont revendiqué l'attaque, et leur porte-parole Zabihullah Mujahid a affirmé que les roquettes avaient fait de nombreuses victimes. Les insurgés islamistes exagèrent régulièrement les bilans de leurs attaques.

    « Il est inquiétant de voir que l'ennemi parvient à atteindre le Parlement dans le cœur de la capitale et ce, au moment même où nous débattons de l'insécurité dans le pays », a déclaré le député Mohammad Abdou pendant la session télédiffusée en direct. « Cela n'aurait pas dû arriver », a déclaré le ministre de l'Intérieur par intérim, Taj Mohammad Jahed. « J'ordonnerai de nouvelles mesures de sécurité pour le complexe du Parlement ».

    Ce bâtiment flambant neuf, construit par l'Inde pour un coût estimé à 90 millions de dollars, avait été inauguré par le Premier ministre indien Narendra Modi en décembre. En juin dernier, des talibans avaient attaqué l'ancien siège du Parlement, poussant les députés à courir aux abris dans un chaos retransmis en direct par les chaînes télévisées.

    L'attaque s'était achevée deux heures plus tard lorsque les sept assaillants, dont un kamikaze au volant d'une voiture piégée, avaient été abattus par les forces armées afghanes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.