GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Aujourd'hui
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Thaïlande: fuite inquiétante de données concernant des centaines d’étrangers

    media Militaires et policiers passent à côté de touristes à Bangkok, en août 2015. REUTERS/Chaiwat Subprasom

    En Thaïlande, les autorités durcissent les lois sur l’immigration, en sanctionnant notamment les étrangers qui restent dans le pays une fois leur visa expiré. Mais cette nouvelle politique n’est pas sans connaître quelques dérapages. Dimanche soir, les données personnelles de centaines d’étrangers résidant dans le sud du pays ont été mises en ligne et accessibles à tous pendant plusieurs heures. Une erreur qui a déclenché la fureur de nombreux expatriés.

    Avec notre correspondant à Bangkok, Arnaud Dubus

    Dimanche soir, pendant environ six heures, les noms, numéros de passeport, emplois et adresses personnelles de centaines d’expatriés vivant dans le sud de la Thaïlande ont été mises en ligne et accessibles à tout utilisateur sur un site de la police thaïlandaise. Un dérapage inquiétant car un mouvement insurrectionnel est actif dans cette région : 6 500 personnes ont été tuées depuis 2004 dans le cadre d’un conflit séparatiste.

    La fuite a soulevé une tempête de protestations sur les réseaux sociaux. Lundi, la société engagée par le gouvernement pour gérer cette banque de données s’est expliquée. Une démonstration interne au service de police a mal tourné, d’où la mise en ligne involontaire de ces données sensibles.

    Durcissement des autorités

    Cette fuite témoigne aussi du durcissement de l’attitude du gouvernement militaire thaïlandais vis-à-vis des étrangers dont le visa est expiré. Grâce à cette banque de données, des vagues d’arrestations à domicile sont effectuées depuis plusieurs semaines. Cette nouvelle politique, baptisée « Les gens biens à l’intérieur, les malfrats jetés dehors », punit ces étrangers en situation irrégulière par de longues interdictions de séjour.

     → A (RE)LIRE : Thaïlande: des avocats mobilisés pour les droits bafoués des citoyens

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.