GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: Ashton Carter en visite stratégique dans les îles Spratleys

    media Le secrétaire américain de la Défense Ashton Carter et le secrétaire philippin de la Défense nationale Voltaire Gazmin visitent le porte-avions Stennis posté en mer de Chine méridionale, le 15 avril 2016. AFP/Adrian Cadiz

    Le secrétaire américain à la Défense s'est rendu vendredi 15 avril sur un porte-avions américain en mer de Chine méridionale, en dépit des mises en garde chinoises contre le renforcement de la présence américaine dans cette zone disputée. Objectif : montrer que les « Etats-Unis continueront à jouer un rôle pour conserver la paix et la stabilité » dans la région, malgré les ambitions de Pékin sur cette zone stratégique pour le commerce mondial.

    Avec notre correspondante à Shanghai,  Angélique Forget

    La visite du chef du Pentagone, Ashton Carter, dans les îles Spratleys intervient deux jours seulement après l'annonce du déploiement de près de 300 soldats américains aux Philippines. Un acte symbolique qui vise à entériner la présence des Etats-Unis dans une zone où ils étaient absents depuis 25 ans.

    Réponse immédiate de Pékin : le numéro 2 de l'armée chinoise s'est lui aussi rendu en mer de Chine. Les Etats-Unis sont accusés de « revenir à une mentalité de guerre froide ».

    → A (RE)LIRE : Chine: un navire de guerre américain dans les explosives Spratleys

    Pour Pékin, la mer de Chine fait partie intégrante de son territoire national. Depuis quelques mois, le pays transforme des îlots en bases militaires en construisant des ports, des radars et des pistes d'atterrissage. Cette semaine deux avions de combat ont même été déployés dans les îles Paracels.

    Alors l'intervention de Washington peut-elle convaincre le président Xi Jinping de revoir ses ambitions ? Non disent certains spécialistes : c'est même tout le contraire qui pourrait se produire. En effet, plus le Pentagone agit dans la zone, plus Pékin pourrait adopter des mesures agressives.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.