GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Hong Kong: grand incendie à l'entrée du campus où se trouvent les manifestants (AFP)
    • Foot/Euro-2020: les Bleus, vainqueurs en Albanie (2-0), terminent en tête de leur groupe
    • Éliminatoires CAN 2021 : le Gabon s’impose à domicile face à l’Angola lors de la deuxième journée (2-1)
    • Iran: la Maison Blanche condamne l'utilisation de la force contre les manifestants
    Asie-Pacifique

    Meitu, l'application chinoise qui vous rend plus beau qu'en vrai

    media En quelques clics, les Chinois se refont un portrait virtuel grâce à l'application Meitu. Succès garanti sur le réseau social Weibo? AFP PHOTO / Toru YAMANAKA TORU YAMANAKA / AFP

    Pour faire des affaires en Chine, voici une piste prometteuse : créer une application qui rend les Chinois plus beaux. Une startup l’a fait avec un succès fulgurant. Créée en 2008, l’entreprise Meitu vaut dorénavant une fortune. Comment ça fonctionne ?

    De notre correspondante à Pékin,

    Meitu, c’est une sorte de baguette magique. Mei veut dire « joli », et tu est le mot chinois pour « image ». Avec cette application, il est donc possible d’embellir son image. Un ventre trop rond, des seins trop plats, des jambes courtes ou des taches de rousseur qui ne conviennent pas ? « Mei wenti ! », comme disent les Chinois, « pas de problème ! » Il suffit de télécharger l’application Meitu, puis de toucher l’écran de sa tablette ou de son smartphone pour se donner une silhouette parfaite. Du moins sur les photos.

    En phase avec les envies actuelles des Chinois

    Quelque 270 millions d’internautes utilisent Meitu au moins une fois par mois. C'est donc presque un Chinois sur cinq. Dès lors, pas étonnant que cette application valle une fortune. L’entreprise aurait récemment levé 200 millions de dollars de fonds sur les marchés pour se financer. Elle pèserait désormais 3 milliards de dollars, soit 2,6 milliards d’euros. Ce chiffre annoncé par l’agence Bloomberg ferait de cette application l’une des 10 plus prestigieuses startups de toute la Chine.

    Meitu n’est pas la seule « appli » du genre. D’autres surfent sur cette même vague de la beauté. Par exemple, l'une d'elles permet de trouver la clinique esthétique la plus proche de chez vous. Comment expliquer le succès de ces applications ? Meitu est arrivé au bon moment, en 2008. A l'époque, les réseaux sociaux décollaient, et des séries télévisées américaines commençaient à véhiculer de nouvelles normes de beauté. Depuis, les Chinois sont obsédés par leur image.

    La chirurgie esthétique de ceux qui n'en ont pas

    En Chine, actuellement, le marché de la chirurgie esthétique explose. Evalué à 54 milliards d’euros à présent, ce marché devrait doubler d’ici 2019 pour devenir le troisième plus grand derrière les Etats-Unis et le Brésil. Le nombre de cliniques augmente chaque année de 30 %. Pour celles et ceux qui n’ont pas le budget pour se faire opérer, Meitu est une solution bon marché, une application en libre accès, ni payante ni censurée.

    Avec Meitu, chacun peut donc s’embellir à sa guise, en s’offrant par exemple un nez fin à l’occidentale. Pour la petite histoire, nous avons essayé. Mais à titre personnel, nous avons trouvé le résultat obtenu plutôt décevant. Les rides n’ont pas disparu de notre visage, malgré le coup de baguette magique. Et puis, le long nez du laowai, c'est-à-dire de l’étranger, nous l'avons déjà !

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.