GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Philippines: le Canadien John Ridsdel exécuté par le groupe Abou Sayyaf

    media John Ridsdel a été kidnappé le 21 septembre 2015. HO / EASTMINCOM / AFP

    Aux Philippines, John Ridsdel, un otage canadien, détenu depuis plusieurs mois par les islamistes radicaux du groupe Abou Sayyaf, a été exécuté lundi 25 avril. Le groupe réclamait une rançon de plusieurs millions d'euros, faute de quoi il menaçait d'exécuter l'otage. A Ottawa, le Premier ministre canadien Justin Trudeau s'est dit choqué par l'annonce de cette exécution.

    En septembre dernier, John Ridsdel avait été enlevé par le groupe Abou Sayyaf, dans une station balnéaire des Philippines. Le touriste canadien était apparu ensuite à plusieurs reprises dans des vidéos diffusées sur le Net, avec trois de ses compagnons d'infortune : un autre Canadien, ainsi qu'un Norvégien et une ressortissante philippine.

    Dans l'une de ses dernières vidéos, John Ridsdel affirmait qu'il serait exécuté le 25 avril si la somme de 300 millions de pesos philippins, environ six millions d'euros, n'était pas remise à ses ravisseurs. Quelques heures seulement après l'expiration de cet ultimatum, on apprenait son exécution.

    Ce n'est pas la première fois que le groupe Abou Sayyaf tue l'un de ses otages : en novembre dernier, l'organisation islamiste radicale, basée sur l'île de Jolo, avait décapité un otage malaisien le jour même où le Premier ministre malaisien arrivait à Manille pour un sommet international.

    Le groupe Abou Sayyaf, qui a fait allégeance à l'organisation Etat islamiste, n'a cessé ces dernières années de multiplier les enlèvements... Outre les trois otages capturés avec John Ridsdel, le groupe détient un Néerlandais, un Japonais, quatre Malaisiens, et quatorze ressortissants indonésiens.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.