GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Émeutes au Chili: couvre-feu décrété à Santiago pour la troisième nuit consécutive (officiel)
    • Israël: le président Rivlin va demander à Benny Gantz de former le gouvernement
    • Israël: Netanyahu annonce renoncer à former un gouvernement (page facebook)
    Asie-Pacifique

    Thaïlande: plusieurs arrestations lors d'une manifestation contre le projet de Constitution

    media Une étudiante et militante thaïlandaise est arrêtée le 27 avril 2016 à Bangkok durant une manifestation contre le projet de Constitution piloté par la junte au pouvoir. REUTERS/Jorge Silva

    La junte durcit la répression à quatre mois d’un référendum crucial sur un projet de Constitution. Au moins huit personnes, qui avaient critiqué le régime militaire et le projet, ont été emmenées par les militaires mercredi 27 avril. Elles sont détenues dans un endroit tenu secret. Dans la soirée, une manifestation en leur soutien a été organisée dans la capitale thaïlandaise.

    Avec notre correspondant à Bangkok,  Arnaud Dubus

    Neuf opposants à la junte se tiennent debout, ne prononçant pas un mot et portant des T-shirts : « Nous sommes des citoyens, pas des soldats. » Ils sont sur la place du monument de la Victoire, dans le nord de Bangkok. Des dizaines de policiers les entourent.

    Rapidement, ils emmènent les manifestants de force dans des camionnettes. Une autre opposante, Natacha Pongsamboon, explique les raisons de la manifestation : « Huit de nos amis ont été emmenés par les militaires ce matin et nous ne savons pas où ils sont. Nous manifestons de manière pacifique pour demander où ils ont été emmenés. Ces arrestations sont liées au référendum prévu cet été sur le projet de Constitution car plusieurs de nos amis du nord-est du pays mis en détention secrète ce matin avaient réalisé une page Facebook qui critiquait le contenu de la Constitution. »

    Juste après l’interview, Natacha Pongsamboon est elle-même emmenée par la police. En tout, une petite vingtaine d’arrestations a lieu. Les généraux au pouvoir sont nerveux. Ils craignent que les Thaïlandais rejettent le projet lors du référendum du 7 août prochain. Ce projet vise à instaurer une démocratie guidée où l’Assemblée des députés élus et le gouvernement seront sous le contrôle des militaires. Un rejet par la population décrédibiliserait sérieusement la junte.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.