GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: manifestation d'Hazaras contre le tracé d'une ligne à haute tension

    media Des milliers de manifestants ont bloqué Kaboul ce lundi 16 mai pour protester contre le tracé d'une ligne à haute tension. WAKIL KOHSAR / AFP

    Des milliers de manifestants hazaras étaient dans les rues de Kaboul ce lundi matin. Les Hazaras, cette minorité chiite de trois millions de personnes en Afghanistan, protestaient contre le nouveau tracé d’une ligne à haute tension qui ne passe pas par la province de Bamiyan, une région où ils sont majoritaires, dans le centre du pays.

    « Nous voulons que la ligne électrique passe par la province de Bamiyan, qui n’a bénéficié d’aucun projet de développement ces 15 dernières années », martelait un député hazara ce matin. Kaboul était complètement bloquée par les manifestants qui ont tenté, sans succès, d’aller jusqu’au palais présidentiel, et par les forces de l’ordre qui pour l’éviter avaient empilé des containers sur les principales intersections de la ville.

    La ligne qui doit relier le Turkménistan, l’Ouzbékistan et le Tadjikistan à l’Afghanistan et le Pakistan, devait passer par la province de Bamiyan, mais le gouvernement afghan a finalement décidé de la faire passer par le nord de Kaboul pour aller plus vite et économiser plusieurs millions de dollars.

    Un tracé discriminatoire, donc, selon les dirigeants hazaras. La semaine dernière, lors d’un déplacement à Londres, le président Ashraf Ghani avait d'ailleurs déjà été interpellé par des manifestants sur ce sujet.

    Dispersion dans le calme

    A Kaboul peu avant une heure de l’après-midi, un dirigeant du Haut Conseil pour la paix s’est adressé aux manifestants, expliquant qu’il allait faire passer leur message au président Ghani. La foule s’est alors rapidement dispersée, sans incidents.

    Les Hazaras sont persécutés depuis des dizaines d’années en Afghanistan, des milliers d’entre eux ont été tués à la fin des années 1990 par al-Qaïda et les talibans, qui ces derniers mois ont de nouveau visé la communauté avec une série d’enlèvements et de meurtres.

     → A (RE)ECOUTER : Afghanistan: les Hazaras, victimes de discrimination (Reportage international)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.