GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Janvier
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Aujourd'hui
Dimanche 21 Janvier
Lundi 22 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Un «Madoff» chinois présumé confesse à la télévision une fraude géante

    media Le «Madoff» chinois présumé avait mis en place un système de fraude pyramidal. REUTERS/Petar Kujundzic

    Il était l'un des hommes les plus riches de Chine, mais les téléspectateurs chinois ont pu assister à sa chute lundi 16 mai. Accusé depuis un mois d'une immense fraude financière, Xu Qin aurait collecté illégalement l'équivalent de près de 5,4 milliards d'euros. Il a été arrêté par la police et a dû présenter ses excuses sur la chaîne publique chinoise, comme il en est d'usage.

    Avec notre correspondante à Shanghai, Angélique Forget

    Xu Qin est apparu sur la chaîne d'Etat DragonTV dans le costume du fraudeur déjà repenti. Obligé de se confesser avant même son procès. « Je reconnais avoir payé les intérêts de nos premiers investisseurs en puisant dans l'argent de ceux arrivés ensuite », a-t-il avoué. Avant d'ajouter : « En réalité, c'était le modèle parfait d'une fraude pyramidale de type "Ponzi" ». Un système qui a donné lieu à la plus grande escroquerie boursière de l'histoire, l'affaire Bernard Madoff.

    La mise en scène de ses confessions a été parfaitement orchestrée. Une partie de la vidéo montre les policiers fouiller de fond en comble son appartement, dénoncer la présence d'une immense pile d'argent et d'un sac à main d'une grande marque de luxe française.

    Car selon les autorités, Xu Qin aurait détourné une partie de l'argent pour son compte personnel, alimentant son train de vie luxueux. Ce qui n'est pas trop du goût du parti. Il vivait avec sa femme dans un appartement de 1 200 mètres carrés à Pudong, dans l'un des quartiers les plus chers de Shanghai. Dans son salon, il avait fait construire des fontaines. Il y élevait même des paons.

    Une exposition médiatique qui tombe à pic pour Pékin : le gouvernement vient d'annoncer la création d'une nouvelle unité de lutte contre la criminalité financière.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.