GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Bangladesh: les enseignants indignés après l'humiliation d'un directeur d'école

    media Des enseignants de l'université de Dhaka manifestent le 19 mai après l'humiliation publique d'un directeur d'école par un député. AFP

    Des milliers d'enseignants manifestent au Bangladesh. Ils protestent contre la sanction humiliante qu'un député a infligé en public à un directeur d'école. Shyamol Kanti Bhakta a été suspendu pour avoir insulté l'islam. Le député de l'opposition l'a forcé à s'accroupir en se pinçant les oreilles. Au-delà du monde enseignant, l'histoire de ce directeur d'école a indigné tout le pays.

    La scène filmée est choquante : on y voit le directeur entouré par une foule, qui le siffle. Shyamol Kanti Bhakta s'accroupit, se relève, et ainsi de suite tout en se tenant les oreilles. Puis il finit par s'écrouler par terre.

    A côté de lui, se tient un député de l'opposition. C'est lui qui est à l'origine de cette punition humiliante normalement réservée aux enfants. S'il le force à s'excuser publiquement, c'est parce qu'il accuse le directeur de l'école d'avoir insulté l'islam.

    L'enseignant est hindou et le Bangladesh est un pays à majorité musulmane. Shyamol Kanti Bhakta rejette ces accusations, mais il est quand même suspendu de ses fonctions.

    Pour de nombreux d'enseignants, c'est une injustice. Un peu partout au Bangladesh, ils descendent par milliers dans les rues. Sur les réseaux sociaux, les Bangladais postent des photos d'eux. Ils se tiennent les oreilles en signe de soutien.

    Le ministre bangladais de l'Education a fini par rétablir le directeur d'école dans ses fonctions. Le député, lui, a refusé de s'excuser. Il considère qu'il a rendu service à l'enseignant en lui infligeant cette punition face à une foule en colère.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.