GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: inauguration d’un barrage hydroélectrique financé par l'Inde

    media Le Premier ministre indien Narendra Modi (g) et le président afghan Ashraf Ghani lors de l'inauguration du barrage dans la province de Herat, le 4 juin 2016. REUTERS/Omar Sobhani

    Le Premier ministre indien Narendra Modi s'est rendu ce samedi en Afghanistan pour inaugurer avec le président afghan Ashraf Ghani un barrage hydroélectrique dans l'ouest de l'Afghanistan. L'idée du projet lancé dans les années 70 avait été considérablement ralentie par des décennies de guerre. L'ouvrage a couté 290 millions de dollars et a entièrement été financé par New Delhi.

    C'est avec un large sourire que Narendra Modi et Ashraf Ghani ont appuyé ensemble sur le bouton qui a mis en marche les turbines du barrage de Salma, surnommé aussi le « barrage de l'amitié afghano-indienne ». Le barrage permettra d'alimenter en électricité 240 000 foyers dans la région.

    Le Premier ministre indien Narendra Modi a tenu à rendre un hommage appuyé au peuple afghan. « C'est un nouveau pas-de-géant dans votre marche vers le progrès, a déclaré Narendra Modi. C'est aussi un moment historique, d'émotion et de fierté dans les relations entre l'Afghanistan et l'Inde. En cette journée d'été, nous sommes ici ensemble à Hérat, pour célébrer la détermination des afghans à construire un avenir prospère. Aujourd'hui, le courageux peuple afghan envoie le message que les forces destructrices et mortifères, celles qui prospèrent sur le déni et la domination, ne l'emporteront pas ».

    Après 35 ans de conflits, l'Afghanistan manque cruellement d'infrastructures. Ce barrage permettra également d'irriguer 80  000 hectares de terre. L'Inde fait partie des plus gros contributeurs dans les efforts de reconstruction de l'Afghanistan. Ce barrage n'est qu'un début, puisque New Delhi, Kaboul et Téhéran ont signé fin mai un accord pour développer le port iranien de Chabahar. Objectif : accroître leurs échanges commerciaux.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.