GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Mer de Chine: Tokyo proteste contre l’incursion de la marine chinoise

    media Les trois îles contestées : Uotsuri (de haut en bas), Kitakojima et Minamikojima, appelées îles Senkaku par le Japon et Diaoyu par la Chine. REUTERS/Kyodo

    Le conflit territorial entre le Japon et la Chine s’enflamme à nouveau. Tokyo a protesté officiellement mercredi 8 juin contre l’incursion de la marine chinoise dans des eaux disputées entre les deux pays. Une incursion sans précédent si l’on en croit le Japon.

    L’ambassadeur chinois au Japon, Cheng Yonghua, a dû se lever en pleine nuit, convoqué par le vice-ministre japonais des Affaires étrangères. Il lui a fait part de ses « vives inquiétudes » et a exigé le « départ immédiat » du navire chinois. Celui-ci s’était rapproché des îles Senkaku, des rochers inhabités que les Chinois appellent Diaoyu.

    Il arrive régulièrement que des garde-côtes chinois y patrouillent, mais c’est la première fois que la marine envoie l’un de ses navires de guerre. Une nouvelle preuve de la détermination de Pékin qui réclame la souveraineté sur ces importantes voies de navigation, riches en poissons et en pétrole.

    Raviver les tensions

    Le communiqué du ministère de la Défense est sans équivoque: « Les îles Diaoyu ont toujours fait partie du territoire de la Chine. Il est donc légitime que des navires chinois naviguent dans des eaux chinoises. »

    Ce nouvel incident a tout pour raviver les tensions entre Pékin et Tokyo, mais inquiétera aussi les Etats-Unis. Pas plus tard que cette semaine, le secrétaire d’Etat américain John Kerry en visite avait demandé à la Chine et ses voisins d’éviter toute provocation. Un rappel à l’ordre dont Pékin fait visiblement peu de cas.

    → A (RE)LIRE : Archipel contesté : Pékin découvre ses cartes

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.